CESE rapport « langues régionales dans les Outre-Mer » : intervention de Yannick CAMBRAY

download

Lors de la réunion de la Délégation à l’Outre-Mer du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) qui s’est déroulée le 9 octobre dernier, j’ai présenté une contribution dans le cadre du rapport en cours de rédaction sur les « langues régionales dans les Outre-Mer : une richesse exceptionnelle à sauvegarder et à valoriser pour assurer une meilleure cohésion sociale« .

Cette contribution avait pour objectif de souligner les particularismes linguistiques de l’Archipel.

Merci à Marc DERIBLE pour le temps qu’il m’a consacré sur ce sujet qu’il maîtrise parfaitement.

Yannick CAMBRAY
CESE de St Pierre et Miquelon

Voici l’intervention au complet :

fichier pdf etude-langue-st-pierre-CESE

Fiasco et errances à la Collectivité… avec nos sous…

cable

Après la gestion calamiteuse du dossier ferries par la majorité Archipel Demain au Conseil Territorial, voilà un nouveau dérapage financier dans la gestion de la Collectivité, qui coûtera de nouveau cher aux contribuables locaux.

Ce nouvel épisode de la déprimante série « Fiasco et errances à la Collectivité avec nos sous », se déroule dans le cadre du marché pour la pose du câble numérique : 410 000 euros (!!!) de frais supplémentaires votés par la majorité pour compenser les erreurs, l’amateurisme et les modifications de dernière minute de la Collectivité dans le marché.

410 000 euros supplémentaires, auxquels il faut ajouter les 800 000 euros d’augmentation que la compagnie retenue par la Collectivité réclame désormais en plus aux contribuables locaux, et que la majorité Archipel Demain cherche désespérément à régler « à l’amiable ».

Cap sur l’Avenir ne peut pas rester silencieux face à ce nouveau dérapage incontrôlé dans les finances de la Collectivité territoriale… un de plus !

Dans les faits, la Collectivité n’aurait pas réglé suffisamment en amont avec les services compétents Canadiens, les problématiques de permis de construire et autres autorisations administratives pour les travaux de pose du câble en territoire Canadien.

Après « T’as 2 ferries, mais t’as pas d’quais ! », voici le nouvel épisode fiasco « T’as un gros cab’ mais où qu’tu l’branches ? »…

Si la majorité Archipel Demain au Conseil territorial pense faire du comique de répétition, nous ça ne nous fait pas trop rire, parce que la facture de leur amateurisme et incompétence, ce sont les contribuables de SPM qui la paieront au final !

La crise de parano du sénateur Artano

barbeles

Comme beaucoup d’entre vous, nous avons lu avec stupeur le dernier courrier du Sénateur Stéphane Artano adressé au Préfet Thierry Devimeux concernant les mesures de sécurité à mettre en œuvre avec l’arrivée, pourtant très attendue par la population, des vols directs entre Paris et SPM…

Le sénateur Artano, grand chantre de la fraternité, aurait-il perdu soudain toute son empathie pour son prochain ?

Quelle triste leçon républicaine fait-il ici à nos jeunes, quelle démonstration de fermeture d’esprit et de repli sur soi !

C’est vrai, peuple de SPM, comment pourrons-nous nous défendre face à cette invasion massive annoncée ?

Pauvre de nous, les Huns sont à nos portes !

Retranchons-nous amis, derrières les barrières éculées de la défiance envers l’étranger, de la peur et du refus de l’autre… cet autre qui, sur la plupart des vols directs, sera d’ailleurs un membre de notre famille qui aura su profiter de cette belle opportunité pour revenir au pays visiter les siens.

A quoi s’expose l’Archipel sans le « filtre protecteur » du Canada ?

A rien de plus qu’il y a 30 ans lorsque les flottes de pêche internationales escalaient encore dans nos ports, que l’Archipel bougeait, vivait et que l’économie florissait… grâce à qui ? Aux espagnols, portugais, allemands, russes, coréens, japonais… les étrangers quoi !

Le risque zéro n’existe pas, Monsieur le Sénateur, mais ce n’est pas en dressant des barbelés et des miradors autour de l’Archipel que celui-ci pourra renouer de nouveau avec la prospérité.

Ferries : combien de taxes canadiennes le CT va t-il nous imposer de payer pour le port de Fortune ?

bourse-gagner-argent

La population de l’Archipel n’aura malheureusement plus la possibilité d’entendre le Président de la Collectivité en direct lors de l’émission spéciale initialement prévue par SPM 1ère, mais cela ne fait pas disparaître les questions et les interrogations pour autant…

Les sujets d’inquiétude sont nombreux, mais la question principale aujourd’hui résulte sans doute de la déclaration du Président Lenormand dans son communiqué de lundi.
En réponse aux propos du Ministre terre-neuvien du tourisme, Monsieur Lenormand nous répond clairement que ce n’est pas la Collectivité qui va combler le trou financier pour les travaux du Port de Fortune, estimé à un million et demi de dollars, mais que ce sont les Saint-Pierrais et Miquelonnais qui vont le payer directement de leur poche, avec une augmentation des taxes canadiennes sur chaque billet vers Fortune, augmentation dont la Collectivité est en train de négocier le montant.
C’est d’ailleurs ce que viennent de confirmer les autorités du Port de Fortune dans le journal de la péninsule, par la voix du Maire de Fortune :
« Ils (le Président Lenormand et la délégation de Saint-Pierre-et-Miquelon) ont rencontré l’autorité du port et ont convenu d’un arrangement à long terme concernant le montant des taxes que facture l’autorité du port et ils sont désormais en train de négocier avec l’autorité du port cet aspect pour les prochaines années. »
Le Maire de Fortune ajoute de surcroît que la Collectivité a indiqué être prête à payer un complément supplémentaire à l’autorité du Port de Fortune afin de régler la location annuelle du bâtiment pour les douanes canadiennes, une déclaration en contradiction directe avec l’affirmation du Président Lenormand qui disait que la Collectivité ne payerait rien directement.
Article disponible ci-dessous:
Ce qui est clair selon les déclarations du Président Lenormand, c’est que ce sont bien les Saint-Pierrais et Miquelonnais qui vont devoir combler le million et demi de trou pour les travaux du port de Fortune et la location du bâtiment à l’année longue pour les douanes canadiennes, et que la Collectivité est en train de négocier combien nous allons devoir payer de taxes canadiennes supplémentaires sur chaque billet lors de nos voyages à bord des ferries.
Les taxes canadiennes sont déjà passées de 14 dollars par billet à 22 dollars, avant que la Collectivité ne commence à négocier, la question que l’on peut se poser est:
Combien est-ce que la Collectivité va finir par nous demander de payer ? 30, 40, ou pourquoi pas, pendant que nous y sommes, 50 dollars par personne ?
A défaut de réponse devant les caméras, le Président Lenormand peut-il nous répondre au moins par le biais d’un nouveau communiqué?

Le CT va financer le port de Fortune, mais pas celui de Miquelon ? Cherchez l’erreur…

 

ferriesL’opération séduction de la Collectivité territoriale avec les 2 journées « ferries portes ouvertes » à Miquelon, puis à Saint-Pierre, ne doivent pas faire oublier la gestion calamiteuse de ce dossier par l’équipe Archipel Demain.

Si les 2 navires ont bien été livrés par Damen, et finalement acceptés par la Collectivité après une période d’atermoiement aux motivations toujours assez troubles pour nous, il n’en reste pas moins que le fiasco est autant financier que logistique… voilà une belle « patate chaude » laissée par Stéphane Artano – parti au bon moment se faire oublier et se reconstruire une « virginité politique » auprès de nos jeunes – à son successeur, Stéphane Lenormand, qui doit bien se demander chaque jour, qu’est-il venu faire dans cette galère ?

Evidemment, nous avons écouté avec attention les commentaires « rassurants » d’´Olivier Detcheverry – le 3ème Vice-président de la CT chargé du transport – sur le quai de Miquelon lors d’un voyage d’essai du « Suroît » :

Sa « conviction » nous a ému…

Nous avons aussi écouté les explications du PCT sur une évolution possible des horaires des rotations sur Miquelon pour s’adapter aux réalités de la « grande île », suite à ses discussions avec les représentants de l’association « Agir Ensemble pour Miquelon-Langlade »…

Et c’est censé convaincre tout le monde… Il faut se réveiller là, les ferries sont commandés depuis 2 ans !
Depuis que le choix du type de navire a été arrêté et la décision d’acquérir 2 bateaux prise, la Collectivité connaît le temps de traversée etc… et c’est aujourd’hui que l’on parle calendrier de rotations et qu’on entame les discussions avec les usagers… A part nous, ça n’interpelle personne ?!

Et la « cerise sur le gâteau » : après une réception des bateaux chaotique, un fonctionnement annoncé au coût exorbitant (5 millions d’euros de déficit par an !), un calendrier des rotations qui semble totalement improvisé, complètement à côté des besoins notamment des Miquelonnais en termes de consultations médicales au CHFD, de déplacement des scolaires à la piscine de Saint-Pierre ou de retour des étudiants Miquelonnais le week-end, et des dizaines de millions d’euros supplémentaires dépensés pour un simple quai provisoire sur Saint-Pierre… voilà que la Collectivité devrait débourser encore plus pour faire cadeau à Fortune de quais élargis, mais pas sur Miquelon !

Pourtant, le port de Fortune bénéficiera, si l’on en croit les responsables de la Collectivité, d’une augmentation significative de passagers avec la mise en service des ferries, donc de nouvelles rentrées… selon vous, qui sont les dindons de la farce ?

La lecture du compte-rendu du Ministre terre-neuvien du tourisme, M. Mitchelmore, suite au déplacement du Président de la Collectivité chez nos voisins nous apporte la réponse….

Alors que la majorité du Conseil territorial se fait bien discrète depuis des mois sur la question de qui va payer les travaux nécessaires sur Fortune pour que les ferries puissent entrer pleinement en service, les choses sont très claires pour le Ministre terre-neuvien après le déplacement du Président Lenormand :

« J’ai rencontré les responsables de Saint-Pierre-et-Miquelon vendredi, et j’ai bon espoir qu’ils (le Port de Fortune) vont trouver un accord avec Saint-Pierre-et-Miquelon qui leur fournira les moyens de financer les travaux d’élargissement. »
(source : Globalnews.ca)

Comment l’accepter, alors qu’en parallèle, la majorité actuelle au Conseil territorial, Archipel Demain, refuse d’investir sur le port de Miquelon, malgré – ou peut-être à cause – des investissements colossaux sur Saint-Pierre pour construire de simples quais provisoires et maintenant les aménagements à Fortune ?!

Pour quelle raison les responsables de la Collectivité trouvent-ils légitime de financer les infrastructures à Saint-Pierre et même à Fortune… mais pas à Miquelon ?

Pourtant, rappelez-vous… tout était tellement mûrement réfléchi, tellement prêt, il y a un an déjà…

« A Archipel Demain, nous ne sommes pas des vendeurs de rêve » qu’il disait…

12345...75



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...