Adresse introuvable… le nouveau slogan du CRT ?

Quelle que soit la bonne volonté du personnel du Comité Régional du Tourisme de Saint-Pierre et Miquelon, tout effort sera de toute manière réduit à néant par l’inconstance (inconsistance ?) de la politique touristique du Conseil territorial, dont le schéma de développement nous avait pourtant été présenté en grandes pompes en septembre 2006, Ministre du Tourisme à l’appui SVP !
Un schéma de développement qui je vous le rappelle devait nous permettre de doubler d’ici 2010 le nombre de touristes (soit 26 000 visiteurs/an !!!) et donc doubler les recettes du secteur pour arriver à plus de 4,5 millions d’euros/an !

Il y a eu aussi la « valse » des directeurs… mais le dernier épisode en date c’est : le site internet du CRT aux abonnés absents depuis le 14 octobre (et encore au moment où je vous écris ces lignes).

Le CRT avait autrefois loué un nom de domaine à un prestataire local : www.st-pierre-et-miquelon.info. Ce fut l’adresse du Comité Régional du Tourisme de 2002 à 2008.
Au printemps 2008, le CRT décidait de changer de prestataire et publia donc un appel d’offre pour la création d’un nouveau site web et une étude sur de nouveaux noms de domaines.
Un prestataire canadien a été retenu pour la refonte du site et deux nouveaux noms de domaine furent déposés au nom de l’ancienne présidente du CRT, à savoir : www.visitspm.com et www.tourismesaintpierremiquelon.fr (aux myopes et dyslexiques, prière de s’abstenir).

Ces nouvelles adresses ont donc été celles qui permettaient d’accéder au site du CRT jusqu’au 14 octobre dernier, date de renouvellement de l’abonnement des noms de domaine. Or ces domaines n’ayant manifestement pas été renouvelés, le site web du CRT n’est tout simplement plus accessible sur la toile !!! Le CRT ne peut donc plus gérer ni son site ni ses propres domaines, et les internautes ne peuvent plus obtenir aucune information touristique officielle sur l’Archipel* !
Si rien n’est fait, dans quelques semaines, le premier cybersquatteur venu récupérera ces domaines échus pour en faire ce qu’il en voudra.

Alors quand j’entends le Conseil territorial parler de développement et de projets concrets en matière de tourisme à la Commission Mixte de la Coopération Régionale, permettez moi de rigoler… jaune évidemment.

Yannick Cambray.

*A noter qu’il reste quand même le site de Marc Cormier www.st-pierre-et-miquelon.com de disponible pour les infos touristiques sur le net. Un site privé dont on peut saluer la constance pour faire la promotion de l’Archipel, heureusement qu’il est là !

17 Réponses à “Adresse introuvable… le nouveau slogan du CRT ?”


1 2
  • Ecoutez mes amis, çà c’est le CRT mais qu’importe ici, à Miquelon, nous nous posons la question de savoir si nous avons vraiment des élus (des élus dis-je).
    Miquelon est complètement coupé du monde depuis juin O9 et qui s’inquiète de la situation??? On ne nous oublie pas selon les dires de Mme LETOURNEL mais que fait-on pour remédier à la situation. Si elle n’est pas simple certainement qu’on doit pouvoir s’en sortir à condition qu’on le veuille et çà je n’en suis pas certain. Peut-être qu’en période électorale la solution aurait été trouvée mais actuellement on « nage » en plein « désert ». On dépense du fric sans chercher vraiment à en sortir et on ne voit encore pas le dénouement. Il est vrai que les élus de Miquelon on ne les entend pas bcp, on ne sait pas ce qu’ils pensent de la situation (sauf le Maire qui déclare tout de même qu’il faut en sortir)et surtout ils ne prennent pas leurs responsabilités.Ils sont pourtant élus pour défendre les intérêts de leurs électeurs mais pas seulement pour toucher leurs indemnités.
    ATTENTION les chefs nous sommes toujours à l’écoute et nous voulons que Miquelon puisse vivre dignement.
    A bon entendeur salut !!!!

  • vive l’intégration régionale comme dirait cette outrecuidante représentante des affaires étrangères, encore des canadiens défaillants!!!
    n’y avait-il pas de compétence locale pour gérer un site internet ??
    Si vous pouvez consulter le résultat de ce soit disant appel d’offre obscur de l’attribution de ce marché vous constaterez vite que oui…mais comme souvent le « local » est dénigré au profit de miroirs aux alouettes étrangers …on ne tire pas sur les ambulances mais on peut s’interroger légitimement sur l’action de l’ancienne responsable de ce marché ….l’actuel président du crt ayant déjà du mal à faire entendre la voix de sa commune et soutenir ses propres citoyens dans les mouvements sociaux désespérés qui existent sur son territoire on ne peut que s’inquiéter de son efficacité dans ce secteur pourtant important qu’est le tourisme.Pauvre Lizard !!! y-a-t-il un pilote dans l’avion à Miquelon?
    vous me direz que l’absence de site internet est un détail dans la politique du tourisme …encore faudrait-il avoir une offre!!!
    vous voulez vendre quoi? une sous capacité hôtelière, une absence de moyen de transport, des offres commerciales inexistantes?
    Que dire du CT qui dans ce domaine comme dans les autres est dans le flou artistique complet …avec une étude de projet de développement à 20 ans !!!!occupez vous déjà d’aujourd’hui!!
    Comme dirait Souchon  » on avance à rien dans ce canoë » c’est pas la vedette de la gendarmerie maritime qui va nous remonter le moral sur les capacités de navigation locales,mais là on est sur que le CT n’y est pour rien ..ouf on a eu peur !!!quoique dans le genre navigation sans cap avec des moyens techniques défaillants, un téléphone aux abonnés absents,un compas aléatoire et des marins d’eau douce la comparaison est peut-être possible….à quand l’échouage???

  • Le constat est indubitable : le secteur touristique est sinistré en 2009. Si le jeu politique consiste à trouver des coupables, jouez les amis, mais osez aller au bout de l’analyse.
    Que ce soit pour financer un bateau, un avion, ou un site internet il faut des sous. Il n’y en a pas, vous les prenez où? La réponse est d’une simplicité inavouable. Soit chez des investisseurs privés, soit chez des contribuables. En entretenant une ambiance délétère vous êtes sûrs de décourager les premiers. Donc reste les seconds, qu’il reste à cerner: contribuables locaux ou contribuables métro? Tant que la classe politique locale n’aura pas le courage de poser les problèmes en ces termes, SPM va prendre une gîte de plus en plus critique. Vous savez tous que le chavirement s’approche.

  • L’échouage, on y arrive à grande vitesse avec le CT, cela donnera un archipel échoué dans un cimetière de bateaux. la différence est qu’on pourra visiter cette épave au sec, pas besoin de plonger.

  • Et c’est bien là le problème…..les sous !! mais ce n’est pas nouveau
    loin de remettre en cause, comme l’imagine basiquement un adhèrent de archipel demain, le travail des salariés du CRT… on ne peut que déplorer que tant d’énergie et de bonne volonté soient gâchés par une absence de vision économique du tourisme..car c’est le fond du problème aussi.
    Demander des aides de l’État c’est probablement possible mais avec un projet en face….et pas une feuille A4 ou un enième audit sur le développement du tourisme à SPM mais avec une copie professionnelle et des ambitions raisonnées….ors à notre connaissance il n’en existe pas .. »la critique est facile mais l’art est difficile » certes mais nous n’avons même pas le moindre croquis de cette œuvre probablement incomprise….
    les artistes sont parfois maudits et se vendent quand même une fortune après leur décès ….faut-il attendre le décès programmé du crt pour en vendre les funestes idées???le budget doit-il passer comme toujours en indemnités de licenciement et mettre pour une unième fois le crt sous administration judiciaire??par démission de son président???
    permettez aux salariés de travailler utilement donnez leur des objectifs réalistes et un programme clair…à la hauteur des ambitions locales…réfléchir sur notre vitrine locale en matière de tourisme,nos potentiels….nous n’avons pas de palmiers encore moins de plage de sable infinies ni d’hôtel de luxe pour milliardaire en goguette….mais si on y regarde de plus près pas mal de choses en portefeuille !!!! à chacun son métier
    Pour éviter la critique faites de l’art …..
    et pour développer le tourisme même de proximité il faudrait déjà pouvoir les accueillir autrement que par un voyage aléatoire et au bon cœur de la brume !!!
    allez tentez l’exercice ..trouvez un endroit pour déguster un petit cafè et un croissant le dimanche matin??? ou visiter un musée?
    trouvez l’adresse de Letournel pour y faire des emplettes de dépannage …si vous n’êtes pas familiarisé avec les méandres du commerce local…vous voulez passer deux jours à ST Pierre avec votre deux roue favoris ..dommage pour vous le deux roue en question ne pourra pas vous rejoindre avant de nombreuses semaines !!
    Le parcours du combattant peut exister dans l’armée mais il est peut probable que les militaires soient des touristes potentiels en grand nombre…..
    Le CT n’est pas responsable de tous les maux du touriste..mais quoique l’on puisse en penser il devrait être le moteur du développement …l’initiative privée peut se faire à partir du moment ou elle y est incitée…certainement pas en taxant les réserves d’épargne, en lui imposant une fiscalité sur les entreprises délirante et sans réflexion de fond sur l’orientation des possibilités d’investissement local.
    D’ailleurs existe-t-il encore des investisseurs locaux??et pour les investisseurs extérieurs ils sont comme les touristes même s’ils avaient dans un mouvement de suicide collectif de leurs capitaux envie de venir on peut se demander sur quelle motivation?
    Même notre banque préférée se demande quoi financer???tellement elle a confiance dans le développement de notre économie !!!

  • Monsieur Briand écrit sur le site d’Archipel Demain : Quel peut-être l’intérêt d’écrire un article sur un site internet afin qu’il soit lu par la population ?

    Réponse : Nous ne sommes plus à l’époque du télégraphe ou du sémaphore. Si Monsieur Briand l’ignore, Internet est le premier outil de promotion touristique de la planète. Enfin, il doit bien le savoir car il a répondu par Internet. La communication est la clef du développement touristique de l’archipel.

    Monsieur Briand encore : Dénoncer un scandale ? Défendre des idées ? Proposer des solutions ? Ou se faire mousser ?

    Réponse : Au nom du contribuable et des professionnels qui se sentent encore une fois floués. Mettez-vous à leur place. Les contribuables ont payé très cher les nouveaux outils web du CRT. Qu’il disparaisse pendant pratiquement une semaine (et plus encore ?) c’est la preuve d’une incompétence notoire quelque part dans le système. Or nous savons que ce n’est pas au niveau du CRT que réside cette incompétence et ce gaspillage des deniers publics. Maintenant, mettez-vous à la place de professionnels. Quoi de plus navrant qu’un service de promotion public qui fait défaillance. Pour ces derniers, c’est leur métier qui en dépend.

    Toujours monsieur Briand : On se demande en effet à quoi peut servir le dernier article, consacré au CRT que Yannick Cambray vient de mettre en ligne sur le site de Cap sur l’Avenir…

    Réponse : Démontrer les défaillances et les incompétences de ceux qui empêchent le CRT de travailler correctement.

    Ce même monsieur Briand : Comme d’habitude ce dernier se contente d’accusations gratuites, de critiques stériles et de plaisanteries faciles sans proposer quoi que ce soit. Car bien évidemment si le nombre de touristes n’a pas doublé depuis 2006, c’est la faute du conseil territorial !

    Réponse : Ce n’est pas de la compétence de l’État, de l’Église ou de la Municipalité que l’on sache. Et quand on fait des promesses, il faut savoir soit les tenir, soit expliquer pourquoi on ne peut les tenir…

    Et monsieur Briand de rajouter : De même si le site internet du CRT ne fonctionne plus….temporairement !

    Réponse : Toujours hors service ! Mais qu’importe, outre son graphisme, il était dénué de contenu pratique, les pages de langue anglaise étaient en français…

    Monsieur Briand toujours : Quitte à critiquer, on pourrait aussi reprocher au conseil territorial ou au personnel du CRT le temps qu’il fait : c’est une proposition ! Car il est évident qu’il suffit de décréter quelque chose pour que cela se réalise. Et dans le même paquet cadeau, Yannick Cambray en profite pour glisser un compliment à son ami Marc Albert Cormier « heureusement qu’il est là pour faire la promotion touristique de l’Archipel »

    Réponse : Tiens, un site qui fonctionne. C’est rageant non ?

    Monsieur Briand : Enfin soyons sérieux, s’il est facile de critiquer derrière un clavier d’ordinateur, il est aussi indigne de critiquer le travail gens qui travaillent aujourd’hui dans le secteur du tourisme (employés du CRT, professionnels, élus) qui EUX sont tous les jours sur le pont pour assurer la promotion touristique de l’archipel.

    Réponse : Justement, M. Cambray a bien fait l’éloge du personnel qu’on empêche de travailler. Ne vous trompez pas de combat, ce sont les employés du CRT, les professionnels qui sont floués dans cette affaire !

    Monsieur Briand termine : A propos, quelles sont les propositions de Yannick Cambray et de Cap sur l’Avenir en matière touristique ?

    Réponse : Il suffit pour cela de relire les nombreux articles et circulaires publiées depuis 15 ans.

  • Mr leveque, je lis avec attention vos interventions sur ce site, seulement, pouvez vous m’indiquer la date de votre dernière venue sur l’archipel, pas cet été je suppose…

    Peut être que le chavirement est proche, mais il y a encore des gens qui n’ont pas quitté le navire(archipel), et même qui comptent bien y rester. Tout le monde ne partage pas les mêmes blagues auvergnates, l’état français trouve toujours de l’argent pour organiser, soit des vols charters, soit des réunions de coopérations régionales, et se donne même les moyens de nous envoyer une madame béton quelque chose du quai d’ Orsay, pour passer à la tv et nous dire comme beaucoup d’autres, combien nôtre île possède des atouts incontestables pour se développer au niveau touristique… certes, et la blague qu’il fallait comprendre c’est qu’elle passe par sans desserte maritime en passagers et fret, ni sur Langlade, ni Miquelon, L’île aux marins, et une desserte minimale sur le canada… et celle là , elle est pas bonne ? Que dire ? ne vous forcez pas plus, celle là c’est vraiment la meilleure. Dans le foutage de g.., on ne peut pas aller beaucoup plus loin.

    Nous vivons sur cet île entourée d’eau de mer, donc nous ne pouvons pas souffrir d’un manque d’iode et par conséquent de crétinisme, mais nous souffrons par contre d’une forme de cynisme de l’état français, qui refuse de nous écouter et de nous recevoir. On ne peut pas refaire l’histoire, mais tout ce qui se passe depuis 1992, c’est quand même pas les st pierrais qui l’ont voulu… alors qui doit assumer ??? qui doit défendre nos intérêts ??? (chut il ne faut pas en parler durant les réunions de coopérations) Ce que vous ne pouvez ressentir vu la distance, c’est qu’il y a encore des st pierrais qui ont envie de se prendre en main, qui ne trouvent pas cela glorieux d’être accrochés aux mamelles de l’état français et donc a votre porte monnaie (si j’ai bien compris), mais je vous demande de ne pas oublier que nous st pierrais, nous n’avons jamais voulu cela, mais aussi, et surtout que nous sommes français au même titre que les corses et autres.

  • Pour répondre brièvement à Guy Lévêque, ce que je stigmatise ce sont les effets d’annonce médiatisés du Conseil territorial en matière de tourisme pour arriver à un chaos du secteur qui a abouti au renvoi des directeurs successifs, à contraindre les employés à se mettre en grève en pleine saison touristique, à décourager les professionnels du tourisme (démission de la présidente du Phare) et j’en passe…
    Voilà ce que je dénonce, le gouffre entre les déclarations sur les médias ou en réunion de Coopération Régionale et la réalité des actes et du terrain.
    L’épisode du site internet peut vous paraître anecdotique, mais c’est un exemple supplémentaire du désordre ambiant dans ce secteur, car quelle destination touristique peut aujourd’hui se permettre de ne pas avoir de vitrine sur le web ? Aucune ! Le web est la première source d’information en matière de tourisme.
    Quant au financement du site Monsieur Lévêque, bien qu’il n’était pas terminé, il est déjà payé. Ce qu’il fallait renouveler, c’était simplement l’abonnement annuel des noms de domaines pour un an, qui coûte dans les environs une dizaine d’euros/an pour un .fr ou un .com
    Je ne pense donc pas que trouver les financements pour une vingtaine d’euros aurait été un problème, ou alors les finances de la Collectivité sont vraiment encore « plus mal » que je ne le pensais…

    Yannick Cambray

  • Facture No.2009102201173
    Facture No.2009102201166

    visitspm.com Renouvellement (1 an) $15.00

    tourismesaintpierremiquelon.fr Restauration (1 an) $15.00

    tourismesaintpierremiquelon.fr Renouvellement (1 an) $15.00

    Payé par client MC5639-GANDI
    Marc Cormier

    Don à la collectivité.
    Salutations

  • Bonjour ,
    c’est toujours la même histoire , c’est pas moi c’est l’autre ……..ce qui est regrettable dans cet affaire c’est que nous avons un CRT qui à des personnes compétentes mais qui peux pas fonctionner .
    Un peu si vous aviez une belle voiture neuve avec options , vous monter et tourner la clef Rien , vous réessayer toujours rien, vous décidez de soulevez le capot Oh surprise ont vous à vendu une voiture sans moteur !! !!

    En fait c’est le moteur même , du CRT celui de la promotion , qui manque ;et le fait de ne plus avoir de site internet va se faire sentir !!

    Depuis des années ont fait pas grand choses pour rendre la vie agréable aux tourismes , à part peut être une ballade en car les jours de brume , qui à l’avantage de cacher la carrière et les résidus de ferrailles et autres un peu semer ça et là .en faite tout ce qui n’est pas agréable , le reste faut il se
    l’ avouer n’est pas extra .
    La seul consolation c’est un beau musée privée et quelques magasins ‘made in France’, les musées de l’île au Marins de toutes beautés.

    le nouveau musée ne pressente rien sur le patrimoine de L’archipel Ah si c’est enfermer à double tour dans des chambres , à l’abri !!

    Faire du tourisme c’est bien mais donnons nous les moyens de le faire , hébergements, visites guidées; tarifs attractifs , améliorations des infrastructures , misse en valeurs de notre environnement naturel etc…..

    Montrons se que nous avons notre histoire, notre savoir etc…….ils y tant de personnes qui ont des idées génial

    je trouve que ceux qui travaille au CRT ont bien le moral ! avec tout ce qui leurs arrive , je les félicite pour leurs ténacités àr essayer de faire connaître notre archipel qui si beau .

    C’est pas facile d’aller à contre courant , et oui difficile d’avancer lorsque vous n’avez pas de moteur !!

    Que ceux qui ont les clés prenne leurs responsabilités et reconnaisse aussi leurs erreurs (d’ailleurs qui n’en fait pas?) mais arrêtez de vous trouver des excuses continuez

    là vous aurez sans doute la confiance des gens , pour l’instant à part répondre aux critiques par le bief d’un blog ou il impossible de commenter vos propos montre le peu de confiance que vous avez de vous même Mr Briant mais aussi celui de la population

  • Chère Sylvie (si c’est votre nom), j’ai quitté SPM il y a 10 ans, dans des conditions dramatiques. Si vous voulez plus de précisions je vous en donnerai en privé.
    Voulez-vous dire que pour avoir le droit de s’exprimer, il serait obligatoire d’être domicilié à SPM et de rester anonyme?
    J’ai vécu 50 ans à Saint-Pierre, et pas anonymement, il m’est naturel de continuer à m’intéresser à mon Ile, comme de continuer à respirer.
    La question est de savoir si vous êtes disposée à entendre ce que peut dire quelqu’un, qui de l’extérieur observe la manière dont la vie locale est perçue, quelqu’un qui n’a aucun intérêt à défendre,aucune ambition sinon proposer un éclairage autre à ceux qui se débattent sur place. J’ai posé des questions claires, sans prendre parti pour les uns ou les autres. Personne n’a eu le cran de les reprendre dans son commentaire.
    Pendant 25 ans je me suis impliqué dans la vie publique SPMienne (la mienne :-) , depuis je vois et je lis au jour le jour ce qui s’y passe et je la connais assez pour en parler.
    Donc « Sylviou plait » démontez tant que vous voulez mon argumentation (elle est là pour cela), mais épargnez-moi l’excommunication anonyme de ma personne.
    Avec l’âge j’ai acquis la conviction que la culture du conflit était doublement nocive. Elle détruit la confiance en l’autre et la confiance en soi-même.
    Apprendre à défendre ses idées sans combattre l’autre, je sais c’est difficile. Mais SPM est dans une phase où cette discipline serait utile.

  • désolé, de vous avoir bléssé de cette façon, justement la perception que vous avez de l’archipel ces derniers temps n’est-elle pas un jeu et une volonté d’état ?

    ce cynisme reste intolerable pour l’ensemble de la population lorsque l’on n’y fait fasse au quotidien, et je ne vous parle même pas de la situation des miquelonnais…

  • Je ne représente ni de défends l’État. Si vous me lisez bien , je déplore tout autant que vous l’attitude froide,vous dites « cynisme »dont Paris a fait, dans le passé et fera encore preuve dans l’avenir. Ce que je préconise c’est d’utiliser des moyens tout aussi froids pour y faire face, mais surtout pas le conflit perdu d’avance. Je ne dis pas que j’ai raison , si quelqu’un peut montrer que le conflit paye…

  • Yannick, ton argumentation tient la route sur le fond, particulièrement en ce qui concerne le financement du site internet, anecdotique. Il est normal et sain qu’un conseiller d’opposition exprime sa différence. Je ne me permets pas de juger des positions des uns et des autres, et je ne prends pas parti puisque je suis retiré du jeu.
    Comme je l’ai dit à Sylvie, j’exprime l’impression que donne SPM vu de métropole : un lieu de querelles tous azimuts. Je plaide pour plus de respect des uns envers les autres, pour ramener sur l’Archipel une sérénité apparente, indispensable à la bonne qualité de la vie qui est le vrai et l’unique moteur de la vie locale.
    Pour que SPM survive il est indispensable de conserver son pouvoir attractif pur les jeunes. À part la qualité de la vie relationnelle, je ne vois pas ce qui pourrait les motiver.

  • bonjour
    voici un message d’un touriste de passage
    Bonjour à vous deux,
    Merci encore pour votre gentillesse et hospitalité. Nous avons passé de belles et bonnes vacances à St-Pierre.
    Merci beaucoup.
    Jean Sanfaçon et Denis Lacroix.
    beaucoup de touristes ont apprecié leur sejour a spm surtout le tour a Langlade ,Miquelon avec janot
    nous avons beaucoup de choses a offrir ,mais ils faut savoir les vendre

1 2
Les commentaires sont fermés pour l'instant.



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...