• Accueil
  • > Transport
  • > Très forte mobilisation en faveur de la pétition pour l’organisation d’un référendum ayant pour thème le Desserte Maritime de l’Archipel

Très forte mobilisation en faveur de la pétition pour l’organisation d’un référendum ayant pour thème le Desserte Maritime de l’Archipel

En moins de deux jours, la pétition que le mouvement Cap Sur l’avenir a organisée sur le thème de la desserte maritime de l’Archipel a obtenu un véritable succès populaire : plus de 1000 signatures ont été recueillies à Saint-Pierre et un peu plus de 200 sur Miquelon !

Rappelons que l’objectif de départ était d’obtenir le soutien de 5% des électeurs inscrits sur les listes électorales de St-Pierre et de Miquelon, soit un peu moins de 250 personnes.

Cet objectif a donc été largement atteint. Cette forte mobilisation démontre, si besoin était, l’intérêt et la préoccupation de  la population concernant ce dossier.

Afin de permettre à celles et ceux qui souhaiteraient encore apposer leur signature sur cette pétition, celle-ci restera à la disposition de la population aux heures d’ouverture de la permanence de Cap Sur l’avenir, de 9H00 à 12H00 et de 14H00 à 17H00, lundi 26 et mardi 27 octobre, ainsi que dans certains commerces de Miquelon et de St-Pierre.

Cette pétition sera officiellement close ce mardi 27 octobre à 17H00.

5 Réponses à “Très forte mobilisation en faveur de la pétition pour l’organisation d’un référendum ayant pour thème le Desserte Maritime de l’Archipel”


  • Bravo et merci de redonner la parole à la population. Cela devrait être fait dans beaucoup de domaines afin d’éviter les nombreuses erreurs et savoir au juste ce que nous voulons. Certains diront que c’est le travail des élus certes, mais lorsqu’un élu sort du sentier et que cela peut nuire à l’archipel nous avons le droit de le rappeler à l’ordre.

  • Pierre Marie Cloony

    Oui c’est bien mais c’est un peu tard car c’est signé pour sept ans vaudrait mieux essayer de freiner l’augmentation qui est prévue bien que je n’y crois pas du tout, peut être que si les gens n’achetent plus rien, et que tout ferme peut être y aura t ‘il une réaction de Paris, mais ce que Paris? veut c’est qu’on s’en ailles ou qu’on devienne Canadiens c’est dur à dire mais c’est ça hélas mais rassurez vous ceux qui ont tout payé par létat logements et le reste et ne paient pas d’impôt sur le revenu vivront très bien,même avec les nouveaux tarifs de fret
    Pierre Marie Cloony

  • Tout comme Gérard, je pense que votre mouvement se montre très attentif et respectueux de ce qu’il se dit sur l’archipel. Par contre, là où je suis d’accord avec Pierre-Marie c’est que ce référendum s’il y a lieu (ce que j’espère)sera peut-être venu un peu trop tard. Malgré tout, j’estime que ca vaut la peine de tenter une action collectivement en fonction des signatures recueillies par CSA. La possibilité de remettre en cause cette DSP est de s’unir tous ensemble. Nous sommes bien conscients que la desserte maritime depuis trop longtemps reste laborieuse et ceux par les différentes formes qu’elle a pu prendre. C’est pourquoi,je défends l’idée de ce référendum.
    Maintenant, je me pose la question suivante et d’actualité. Que sera fait avec le navire Aldona dans les prochains jours ? Les créanciers ne lâcheront sans doute pas le « morceau » comme ca ? Que devient la marchandise bloqué sur Fortune en destination de SP et Miquelon ? Quel recours peut-être fait si ce navire ne peut s’y rendre dans les prochains jours ? Faut-il demander à l’état de prendre en charge le transport pour réacheminer la cargaison sur Halifax et qui pourra être repris par le Dutch Runner ? Beaucoup de questions restent en suspends et dont personne n’en connaît sans doute la réponse….affaire à suivre de très très près.

  • @rno tu dis un peu tard, mais il y a bien eu des démarches auparavant pour réclamer un service public, notamment de la Commission consultatives des services publics locaux, pendant les états généraux et c’est sans compté les différentes interventions sur le sujet. Donc je pense que si cette DSP doit être dénoncée, l’état n’aura qu’à s’en prendre à lui même. Imaginez les économies que l’état aurait fait si il avait tenu compte des revendications de la population et des élus depuis le temps que ça dure et aujourd’hui l’on aurait peut-être une desserte maritime digne de son nom. Donc nous devons continuer de nous battre. En ce qui concerne les problèmes de desserte sur la grande île, c’est du ressort de la collectivité, espérant qu’ils trouvent une solution rapidement.

  • a défaut de grive….le muscadin même vieux et en bois reste un moyen de transport faisant travailler une entreprise locale..a-t-on pensé à l’utiliser en dépannage????ya pas que les canadiens dans la vie !!!
    il me semble que ce navire peut parfaitement emmener des marchandises sur Miquelon et probablement emporter des marchandises en provenance de fortune…
    Concernant la DSP l’État a forcé ce dossier contre vents et marées il peut aussi assumer les conséquences de l’autisme de son représentant aux avis locaux et aux recommandations des élus…
    même inutile légalement cette consultation ne peut qu’aider les élus quels qu’ils soient à faire part de la désapprobation d’une population a se faire imposer des solutions anti économiques et absurdes.
    Rien que le tarif de cette dsp devrait faire question quand on compare ses anciens coûts avec le projet (mais est-ce encore un projet??)en cause.
    Pour une fois il devrait y avoir consensus dans la classe politique locale pour demander quel qu’en soit le coût l’annulation de cette mascarade de solution idéale pour le transport maritime!!
    On comprend que le futur délégataire n’en soit pas ravi, la Préfecture non plus qui après tout nous a annoncé depuis plusieurs années avoir trouvé la « solution miracle » à croire que non !!!
    Effectivement on pourrait se passer de ces gaspillages et aigreurs d’estomac locales ayant pour conséquence des mouvements d’humeur parfois désordonnés … si la réponse judiciaire semble devenir le seul moyen de dialogue d’une surdité administrative le débat peut probablement éviter les débordements…
    La désinvolture faite dans la prise en compte des consultations sur cette dsp peut soit devenir le « fait du prince » mais nous sommes encore espérons le en république…soit devenir de l’administration coloniale mais il nous semble que ce type de gestion appartient au passé également…peut-être que cette consultation peut constituer une porte de sortie autant pour le CT que pour tous ????
    espérons que la raison l’emportera sur la tentation d’une polémique politicienne locale dont l’archipel a souvent le secret….
    L’objectif reste de trouver enfin une solution sécure pour résoudre cette épine dans le pied de la population et du développement économique de l’archipel….on est plus à un mois prés depuis le temps que ça dure…… alors publique ou privée peut importe si ça marche à coûts raisonnables….et en continuité territoriale sur Miquelon que l’on oublie souvent dans les décisions…
    Le Ct ne peut pas tout assumer d’autant que vulgairement il a pas un rond !!!et on ne va pas se pendre sous le fameux palan collectivement pour attirer l’attention…..il doit y avoir d’autres moyens !!!!!Le seul sera de revoir la copie bâclée sur ce sujet référendum ou pas…

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...