Desserte maritime : qui se trompe de combat ?

Dans un courrier daté du vendredi 23 octobre (que nous n’avons d’ailleurs reçu par fax que dimanche 25 octobre à 11h21 pour être précis), et adressé aux deux conseillers territoriaux de Cap sur l’avenir, le Président du Conseil territorial avise Annick Girardin et Yannick Cambray qu’il sera dans l’impossibilité de prendre une délibération dans le but d’organiser un référendum local pour faire suite à la pétition actuellement en cours. Stéphane Artano explique que « l’organisation d’une telle consultation sur un domaine ne relevant pas de sa compétence« , cette délibération serait déclarée illégale, donc non recevable par les services de contrôle de la Préfecture.
Que les gens se rassurent, l’illégalité dont parle Stéphane Artano concernerait – et cela reste encore à démontrer – la délibération organisant un référendum qu’il pourrait prendre, mais en aucun cas les signatures que vous avez été nombreux à apposer sur la pétition. Que les choses soient claires, vous n’avez rien fait d’illégal en vous exprimant et en signant cette pétition.

Par contre, on peut légitimement se poser cette question : qui se trompe de combat ?

Quand on voit le Président du Conseil territorial, soutenu (selon ce qu’on peut lire sur leurs blogs) par les mouvements Archipel Demain et l’UMP975, dépenser autant d’énergie et de temps pour contrer une action citoyenne et populaire qui n’a d’autre objectif que de permettre à la population d’affirmer sa volonté afin de soutenir ses élus pour demander la mise en place d’un service public global pour tout ce qui concerne la desserte maritime… on peut réellement s’interroger sur les motivations des deux mouvements politiques précités et du Chef de la Collectivité ? Dans quel camps sont-ils ? Avec ou contre la population ?

Le Président du Conseil territorial semble chercher toutes les possibilités pour éviter que la population s’exprime, au même titre qu’il semble avoir évincé les acteurs économiques des discussions qui auront lieu prochainement en visio-conférence avec le Secrétariat d’Etat à l’outre-mer. Le Président du Conseil territorial fait cavalier seul et prend à Paris des décisions « en solo », sans aucune concertation, écartant ceux-là même qui sont à l’initiative des dernières revendications et discussions avec l’Etat depuis la signature de la DSP en Août dernier.

A contrario de ce que Stéphane Artano a déclaré sur RFO, ce ne sont pas Annick Girardin, ni Cap sur l’avenir qui, avec cette pétition, font voler en éclats l’union qui devrait faire notre force sur ce dossier, comme elle l’a fait sur celui du plateau continental. Cette pétition pour un référendum n’a pourtant qu’un seul but très clair, celui de permettre à la population d’exprimer son souhait de voir se mettre en place un service public global pour la desserte maritime de l’archipel. Le résultat de ce référendum, dont nous ne doutons pas qu’il ira dans ce sens, devrait justement apporter un soutien clair et fort de la population sur lequel pourront s’appuyer les élus et les acteurs économiques dans leurs futurs négociations avec l’Etat.

Grâce à cette pétition, nous pouvons déjà nous féliciter d’une avancée énorme dans ce dossier. En effet, jusqu’à présent l’Etat a toujours refusé d’envisager un service public pour la desserte internationale, or, par la voix de Denis Robin, le directeur de cabinet de Marie-Luce Penchard, le Secrétariat d’Etat à l’outre-mer se déclare ouvert à une discussion pour la mis en place à moyen terme d’une gestion publique et commune du transport :

La déclaration de Denis Robin (RFO 24/10/09) :

Avant même que nous ayons les résultats de cette pétition, l’Etat a bien entendu que les choses bougent à SPM et, avec sagesse, change son fusil d’épaule et s’ouvre à la discussion. Sans votre mobilisation, il est évident que nous n’aurions pas obtenu cette avancée très significative.

Par ailleurs, en conclusion de son interview, on remarquera que Denis Robin explique que Stéphane Artano lui a donné son accord pour étudier la question d’une gestion publique commune Etat/Collectivité de la desserte… Alors, pourquoi donc ce double langage du Président ? Pourquoi Stéphane Artano brouille-t-il constamment les pistes ?

Plutôt que de vouloir livrer un combat politique qui n’a pas ici sa place, le Président de la Collectivité ferait mieux de prendre le parti de ses compatriotes, ou alors il risque de nous conduire à l’échec dans ce dossier. Il en sera alors l’unique responsable.

En attendant, la pétition est toujours disponible pour signature à la permanence de Cap sur l’avenir et dans certains commerces de Saint-Pierre et de Miquelon, jusqu’à ce mardi 27 octobre 17h00.

7 Réponses à “Desserte maritime : qui se trompe de combat ?”


  • Bravo à CSA pour son initiative innovante.
    La condescendance du Président du Conseil territorial pousse, elle, à l’écœurement.
    Les électeurs de Saint pierre et Miquelon veulent clairement un service public pour la desserte maritime. Il devrait, sans aucune hésitation, tout mettre en œuvre pour aller dans ce sens.

  • Faut-il que les St pierrais aient si peu de mémoire ! les habitants de spm avaient leur propres bateaux voilà sipeu de temps en arrière, superbe bateau que le Langlade, très beau bateau que le St Eugène, ils sont tous partis, pas par la volonté des hommes d’affaire (peut-être pour le langlade) mais surement pas pour le St Eugène 5 qui pourri honteusement sur les quais de Cherbourg depuis 1998, année durant laquelle les opposants a la politique Penniène et Plantagesniène ont décidés de faire disparantre tout ce qui pouvait avoir une connection avec ces anciennes gardes du pouvoir politique locale. Toutefois ce faisant ils ont fait perdre + de 35 millions de francs à la collectivité, + de 20 millions aux actionnaires privés, nul de s’est émus de cette situation et depuis nous avons des bateaux loués forts chers avec des marins étrangers, même le courrier de Langlade est effectué par des newfs et je n’entend rien mais rien.

    Alors réveillez vous les gars, car vous ne pouvez pas vouloir une choses et son contraire, nous avions tous les équipements durant les très bonnes années et vous avez laissé les gens élus les détruire sans réagir, aujourd’hui que l’économie est sinistrée comment voulez vous pouvoir avoir un super bateau rapide et comfortable un super avion qui n’ira que jusqu’à Montreal mais jamais en France avec un PIB en baisse, tous les organismes ainsi que les institutions sous perfusion, ça ne marchera pas, ça ne marche nulle-part les gars.

    60 % de fonctionnaires (Etat, collectivité, mairie, EDF? CPS, Pole emploi etc…) + aucun entrepreneur sur l’ile, les hommes d’affaire de maintenant sont des marchands de rien du tout, ils ne dépensent aucun argent de leur portefeuille, ils veulent les subventions et rien d’autre, comment pensez vous que l’Etat va réagir à ce manque d’ambition, tout le monde veut travailler le moins possible (alors que seulement 15 ans en arrière tout le monde y aller à fond) + un Local dans les restaurant à servir (trop fatiguant) + un local dans les pharmacies locales (ou si peu) + un local dans les profs ( pourtant j’ai eu des profs voilà certes pas mal d’années mais ils étaient locaux) +de recrutements locaux sauf dans les caves de l’hopital ou dans les méandres de la mairie avec l’hecho de caps RFO tous en surnombre, pensez vous que cela va durer, non non !

    l’Etat veut des vaillants pas des fénéants et indéxés de +.

    Alors il faut faire un choix , celui de la bataille au travail ou partir, avis aux amateurs !!!

    La richesse de l’archipel ne peut plus satisfaire aux besoins de services et de plaisirs, il faut reprendre le travail, investir dans le risque, pas dans ce qui est simplement couvert par l’Etat. Les énormes de la place (ils sont peu) mais il sont là ne dépensent aucun argent dans des projets locaux d’intérêt général, pour eux certes ils ont tellement grossis qu’ils sont seuls maintenatn, la concurrence est disparue aussi, la banque, l’alimentation qui va bientôt devenir un monopole, les matériaux de construction, ça vient et vite, on va bientôt ressembler aux Antilles, nous aurons les bécquets et les noirs (ceux quin’ont rien) ( 35 heures sur 6 mois et ensuite ASSEDIC° ON NE DEVIENT PAS RICHE A CE RYTHME;

    Salut les amis , pensez-y !!!

    Winston

  • y-a-t-il matière à combat???
    dommage que cette terminologie guerrière se pose sur une sujet aussi primordial que la desserte.
    Il semble d’ailleurs que le Président du Ct a également dénoncé la teneur de cette dsp et devrait se réjouir si tel en est le cas d’un soutien populaire à ses positions également communes à l’ensemble des élus….
    peut-on laisser passer un tel traitement du dossier mené au forceps par une administration plus soucieuse de trouver une solution dans n’importe quelle condition ( comme dans d’autres dossiers)que de prendre réellement le pouls de la population et des contraintes économiques locales….car c’est bien de cela dont on parle…???
    Référendum ou pas la DSP est une aberration économique et ne correspond pas aux exigences d’un retour de l’archipel dans des normes de coûts concurrentiels pour ses activités…
    On ne peut que légitimement renvoyer l’éventuel coût de la modification à l’auteur de cette mise en place …forcée…la politique de l’autruche finit par devenir onéreuse et avec la tête dans le sable il y a risque à se faire enlever des plumes..service public ou pas le problème de fond reste essentiellement le tarif et les conditions pratiquées…et si l’on en croit la remarque de la répression des fraudes sur le site de la pref..c’est mal parti !!
    Plusieurs Préfets nous ont annoncé en leur temps avoir réglé enfin définitivement le problème..
    on ne peut que constater que non !! Peut-être qu’en écoutant un peu la population et les acteurs économiques ils serait possible de faire enfin du définitif qui dure??? quelle que soit la suite c’est le mot service et non public ou privé qui devrait avant tout être déterminant……

  • S’agiter c’est bien mais produire c’est mieux !

    http://www.stephaneartano.net/article-de-l-agitation-permanente-et-sterile-38316666.html

    voilà ce qu’on peu lire sur le Blog de Mr Artano !

    C’est vrai ! Mais quelle constat pouvons nous faire nous qui vivons à st Pierre ?
    Que depuis de nombreuses années la desserte maritime n’a jamais été fiable , et que beaucoup s’agite et promette mais ont voit peut les résultats.

    C’est nous , les petits , ouvriers , retraités qui subissons le plus , sans parler aussi des artisans et entrepreneurs qui attende les marchandises , ne sachant pas quoi faire de leurs ouvriers avant le trêve hivernal !

    Mais pour ce qui est de s’agiter , je trouve Mr Artano que vous êtes pas mal non plus , voilà quelques mois que vous promettez monts et merveilles , c’est pour bientôt …….., ça va arriver ………..nous allons mettre en place …….et que voit on ? rien à l’horizon , m^me pas une voile .
    Vous écrivez sur votre blog que c’est ‘la force de notre identité’ en parlant de votre équipe ; et parmi elle il y à j’en suis sûr de nombreuses personnes compétente et sincères pour faire avancer les choses , voudrait il peut être qu’il ai un capitaine qui puisse donner de l’élan , parce pour l’instant votre identité se résume à pas grand chose , beaucoup de mots et beaux discours mais rien de
    bien concret .!

    Juste un chose aussi j’utilise ce blog , mais je ne suis pas attacher à l’équipe de Cap sur l’avenir , je reste indépendant quand à mes opinions mais je persiste à dire c’est vraiment dommage que ce soit le seul blog ou les lecteurs peuvent avoir la paroles !!

    Autrement pour ce qui est de signer la pétition , je pense que Cap sur l’avenir à rassembler de nombreuses personnes de tout bord politique et autres , puisque que nous sommes tous dans le même bateau!

    Quand comprend t’on qu’il faut une seule direction ,et un seul capitaine pour aller dans la même direction , arrêtons les batailles de clochers, les railleries , les conflits de personnalités et essayons de réagir comme des personnes responsables , allant vers le même but !
    Donner à chacun la choix et le liberté de vivre dignement sur l’archipel

    Alors là ce sera vrai S’agiter c’est bien mais produire c’est mieux !

    Pour l’instant nous attendons toujours que vous produisez ,plus que des promesses mais des actes!

  • Je reprend DOM TOM
    Autrement pour ce qui est de signer la pétition , je pense que Cap sur l’avenir à rassembler de nombreuses personnes de tout bord politique et autres , puisque que nous sommes tous dans le même bateau!
    Mais ca , ca fait combien de temps que vous le dites ?
    Et ils n’ont pas l’aire de parler la même langue , ou alors c’est celle de bois…
    ET TOUS LES JOURS IL Y A AUTRE CHOSES ;AVANT C’ÉTAIT TOUTES LES SEMAINES…

  • Je suis d’accord avec DOM TOM pour dire que le site de cap sur l’avenir laisse la possibilité aux lecteurs de donner un avis et que le blog du président de la collectivité NON!
    A t-il peur d’entendre ce qu’ont à lui dire ses électeurs? Quand on fait les questions et les réponses cela s’appelle de l’autoritarisme mais sûrement pas de la démocratie.
    Quant aux liasons maritimes, les décideurs ne sont pas concernés par SPM, ils font un bref passage, des voyages à droite et à gauche et s’en vont. Les technocrates de métropole ne sont pas les mieux placés même si leur avis est nécessaire et incontournable. Mais qu’ils restent des conseillers pas des décideurs.
    Je profite de féliciter la députée pour son travail, son énergie et sa combativité. Mais quand l’équipage rame à contre sens, la barque ne va pas où l’on veut et ça ne peut pas aller.

  • BONJOUR A CE JOUR NOTRE PRESIDENT PARLE DE 2 NAVIRES I POR LANGLADE L AUTRE POUR MIQUELON CELA ET BIEN MAIS POUR UN PRESIDENT QUI N A JAMAIS D ARGENT OU VA T IL ALLER CHERCHER CETTE SOMMME DANS NOTRE POCHE SINON OU CAR IL NE FAUT PAS NON PLUS QUE A LA FIN DE L ANNEE IL AUGMENTE LA FISCALITEE SI NOUS AVEC NOTRE RETRAITE ON N ARRIVE PAS MAINTENANT C EST PAS EN AUGMENT QUE CELA IRA MIEUX POUR NOUS AFFAIRE A SUIVRE

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...