L’art de brouiller les cartes et de la vérité “arrangée”

« Le président d’une collectivité a de droit une protection juridique, ça lui est due quoiqu’on en fasse, il y a un de mes prédécesseurs… d’ailleurs Cap sur l’Avenir avait voté la protection juridique pour l’un de mes prédécesseurs…« 

Stéphane ARTANO – JT RFO du 15/12

Oui, la protection juridique existe pour un président de collectivité, personne ne l’a jamais contesté. Il est également vrai qu’il y a quelques années, la protection juridique du président de la collectivité a été accordée à Marc PLANTEGENEST pour que les frais de sa défense soient pris en charge par la Collectivité car le Président du Conseil Général de l’époque était « attaqué » en justice par des tiers dans le cadre de l’exercice de ses fonctions.

Dans le cas présent, Stéphane ARTANO ne demande pas au Conseil territorial de financer sa défense, mais au contraire de payer ses frais d’avocat pour financer son attaque en justice, puisque c’est lui qui porte plainte contre Cap sur l’Avenir !

La nuance est importante : dans le premier cas la Collectivité se défend, dans le second cas la Collectivité attaque.

Pour les contribuables payeurs, dans le premier cas la dépense s’imposait à la Collectivité qui était attaquée en justice au travers de son Président, or, aujourd’hui, les frais d’avocat que les contribuables paieront, sont causés par la seule volonté du Président ARTANO d’attaquer en justice.

L’aplomb avec lequel Stéphane ARTANO affirme sa vérité (celle qui l’arrange et avec laquelle il s’arrange) nous épatera toujours.

Yannick CAMBRAY.

13 Réponses à “L’art de brouiller les cartes et de la vérité “arrangée””


  • La délibération de la collectivité a été votée à l’unanimité. Pas un élu n’a levé la main contre cette décision aux conséquences gravissimes pour la démocratie locale.
    Pas un!
    http://www.referencement-blog.net/images/2007.10/racheumeuneu-meuh.jpg

  • J’ai cherché « outrage » sur Google et je suis tombé sur « concussion »
    Je trouve ce deuxième terme nettement plus obscène que le premier…

  • toujours des dépenses pour rien ils vont tu un jour travailler main dans la main et arrêter de s’obtiner et de dépenser l’argent des contribuables, tous unis pour une vie meilleur ça plus de bon-sens que de passer à perdre du temps avec l’argent des autres qu’ils ne leurs appartient pas. Joyeux Noel et que l’année 2010 vous apporte la paix une fois pour toute.Jos st calixte

  • Vous savez Lucien, en parlant d’outrage, ou tout simplement de respect, Monsieur Artano n’a pas beaucoup de leçon à donner, lui qui il y a plusieurs mois de ça, n’avait pas hésité à parler de « pomme pourrie », concernant l’ex-président de l’association des artisans, M. Fouchard.
    On voit là tout le respect de M. Artano pour un retraité qui n’a pourtant pas économisé son énergie durant plusieurs années pour faire vivre l’artisanat local. S’il ne respectait pas le travail de M. Fouchard, le jeune M. Artano avait au moins le devoir de respecter son aîné.
    Je me souviens qu’à l’époque ces déclarations à la télé du président du conseil territorial en avaient choqué plus d’un, et à juste titre.

  • Les deux leaders d’Archipel ont-ils perdu le sens des réalités ?

    Alors que Gérard Grignon démissionne de l’UMP en guise de protestation, car il estime qu’il y a une « dérive institutionnelle », que la justice n’a pas à se mêler des affaires de la Collectivité, de son côté Stéphane Artano lui, veut entraîner le Conseil Territorial dans une procédure judiciaire au pénal contre un adversaire politique !!??

    Il y a 2 semaines nous avons pu voir en photos sur le site de l’UMP975, Gérard Grignon au Conseil National de l’UMP, rayonnant aux côtés de Jean-Pierre Raffarin ou de Xavier Bertrand. « Conseil national de l’UMP du 28 novembre : une expérience enrichissante ! » titrait même l’auteur de l’article du blog.

    Deux semaines se passent, et Gérard Grignon a soudain une révélation qui le pousse à démissionner de l’UMP. En 15 jours, il réalise que l’Archipel n’est pas traité correctement par le gouvernement, que le plan de relance est faible, que le dossier de la desserte maritime a été mal géré, que les locaux font face à des difficultés pour accéder à la fonction publique… A l’écouter, on croirait que Gérard Grignon sort du coma !

    En démissionnant de l’UMP, Gérard Grignon et Stéphane Artano appliqueraient-ils finalement de manière un peu trop littérale le nouveau slogan de campagne de l’UMP : « La France change, ma région doit aussi changer » ! Messieurs, quand l’UMP parle de changer, ce n’est pas de parti ;-)

  • Quel étalage de fonds de poubelles « non triées », entre un « éditorialiste » qui se pique de jeux de mots et s’érige en redresseur de ‘morale » sous prétexte qu’il manie élégament la langue et des « politicards » de tous horizons qui depuis longtemps ont oublié la noblesse du « service publique » cet archipel est bien mal parti…..
    Tout ceci ressemble à une « fin de règne » pour ne pas dire à des « fins de race »…..

  • Quel déballage de fonds de poubelles ….en cette période où en façade cet archipel ressemble au pays de « OUI OUI » dégoulinant de chants de Noël tous plus « cul cul » les uns que les autres et où faute de presse « normale » toute la vie « réelle » est mise à l’index l’on fait croire à l’extérieur qu’il n’y a pas pas de délinquence, que « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes (de oui-oui) » pour maintenir non pas « la paix sociale » mais 6000 personnes vivant plus ou moins bien sur un cailloux grâce aux transferts de fonds exhorbitants de la mère Patrie…. en d’autres temps la France Métropolitaine a été moins généreuse avec les « pieds noirs »…..

  • D’accord avec toi Pélagie. Dans ce cadre là cela comment défendre notre identité, s’il en reste encore des traces………………..

  • Doucement quand même tout n’est pas pourri aux pays des pommes…c’est faire trop d’honneur aux faiseurs de soupe
    soupe de poisson de légumes de tomates à ne pas gaspiller pour les lancer sur le mauvais spectacle d’acteurs au texte d’un autre âge.

    la roi n’aime pas que ses sujets crachent dans la soupe ….qu’on lui donne du potage comme ça personne ne crachera dedans ce sera plus velouté avec juste un peu de crème pour beurrer les épinards des avocats qui au moins sont heureux de trouver ce pays fort agité pour s’accrocher aux barreaux pendant qu’on s’accroche aux branches

  • Pélagie, vous pouvez avoir une dent contre l’éditorialiste à la langue bien pendue, cependant la situation est plus qu’inquiétante !

    Qu’un responsable de collectivité veuille utiliser la justice pour faire taire l’opposition est grave, mais qu’un ex-député se permette de déballer sur la place publique le dossier d’un particulier qu’il a eu à traiter l’est tout autant ! Curieuse conception du « secret professionnel ».
    Toutes les personnes qui ont eu affaire au député Grignon ces 25 dernières années peuvent dès maintenant trembler, s’il leur vient le malheur de lui déplaire.

    Ce qui est d’autant plus grave c’est l’amalgame fait par Gérard Grignon entre le mandat d’un député au service de sa communauté et son appartenance à un parti politique.
    La démarche d’un citoyen est généralement d’aller voir le député de sa collectivité pour intervenir auprès de l’administration ou du gouvernement en place pour un problème précis, ceci indépendamment de l’étiquette politique du député ou du gouvernement. Un citoyen ne prend pas un rendez-vous avec le représentant d’un parti politique, mais avec son député, élu pour le représenter, quel qu’ait pu être son vote aux législatives.
    L’ex-député de l’archipel confirme ici l’état d’esprit avec lequel il a oeuvré durant toute sa carrière : tout est calcul politique.
    Gérard Grignon étant le mentor de Stéphane Artano, les Saint-Pierrais et Miquelonnais se préparent de bien belles années.

  • Croyez vous réellement ou voulez vous essayer de nous faire croire qu’Annick est au dessus de la mêlée? elle aussi n’est là que pour elle-même, surtout pas pour l’intêret de la population et pourtant à vous lire on pourrait penser qu’elle sera la prochaine béatifiée et que les autres sont des suppots de Satan.

    Soyez sérieux 5 minutes!!!!!

    Quant’à notre éditorialiste, il critique tout le monde pour apaiser son ennui mais quels remedes apporte t’il? et surtout est-il blanc comme neige???????;

  • Vous savez Oedipe, les faits parlent d’eux-mêmes : nous avons une députée qui, lorsque tout le monde avait baissé pavillon sur le dossier du Plateau continental a eu l’énergie et la conviction nécessaire pour raccrocher tous les wagons à Paris comme à SPM et arriver à atteindre le premier objectif de ce dossier qu’était le dépôt de la lettre d’intention auprès de l’ONU. Nous avons une députée à qui l’une des plus hautes instances de la république, confie régulièrement des missions d’ordres national et international (Relations entre l’Europe et les PTOM, Accord commercial entre l’Union-Européenne et le Canada, Violences faites aux femmes) et à l’inverse un Président du Conseil Territorial à qui le Gouvernement a retiré temporairement, en guise d’avertissement, la présidence de la délégation française à l’OPANO et à l’ICAT.
    Il faut croire que le travail et les résultats de la députée sont reconnus au plus haut niveau (même si elle ne fait pas partie de la majorité présidentielle). On ne peut pas en dire autant du Président de la Collectivité.

    Quant à l’éditorialiste, je ne sais pas s’il s’ennuie comme vous le dites, mais j’ai plutôt l’impression qu’il vous ennuie, ça c’est certain. Pour les remèdes, je ne suis pas persuadé que c’est ce que l’on demande à un éditorialiste, sa vocation serait plutôt d’éveiller les consciences, ce qu’il semble faire avec efficacité (puisque ça dérange) et disons-le, avec un « brin » de talent.

  • si vous voulez distribuer des prix on peut aussi parler du travail du sénateur dans le dossier du plateau continental et des autres élus….quoi de plus normal que les élus essayent de travailler sur ce que l’on leur demande.
    C’est justement là que le bât blesse ..c’est comme demander à la poste d’acheminer le courrier..
    On peut en revanche s’étonner des réactions locales de défiance envers le gouvernement dans ce qu’elles ont de repli sur soi-même et certainement de résultat improductif à terme.
    Comment imaginer une seconde que le Président du CT ( l’ex député étant ex …)va tel Zorro combattre seul l’adversité ….il y a risque d’un rappel à la réalité des mécanismes de gestion de l’Etat et de sa bonne ou mauvaise volonté.
    Ce qui est irresponsable dans la conduite de l’archipel si cela conduit au retour de guerres que l’on a connu avec l’équipe précédente.
    Tout en gardant notre identité ce n’est qu’en dialoguant et en travaillant sur les dossiers de l’archipel que l’on arrivera à un résultat et il semble que les deux élus nationaux même de bords différents restent dans cette optique….si personne n’embarque dans la tentation du repli sur soi voulue par certains on peut encore se faire entendre..et même si l’éditorialiste et parfois polémique …mais peut-il en être autrement??? il a souvent matière à polémiquer et doit se réjouir d’avoir régulièrement fourniture de sujets multiples et variés tant que le niveau du débat politique restera dans les bols de soupe….

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...