• Accueil
  • > Archives pour février 2010

Archive mensuelle de février 2010

Cour des comptes : des gestions défaillantes…

Nous venons d’apprendre aujourd’hui la nomination de Didier MIGAUD (Député SRC de l’Isère, Président de la Commission des finances de l’Assemblée Nationale, à laquelle siège notamment le Député Annick GIRARDIN) à la tête de la Cour des Comptes. Didier MIGAUD prend la suite de Philippe SEGUIN, décédé en janvier dernier.

C’est l’occasion de revenir sur le rapport annuel de la Cour des Comptes qui a été présenté le mardi 9 février dernier. Ce document est toujours très attendu puisqu’il relève les principales anomalies et gestions défaillantes de notre « système », tant au niveau des Administrations qu’au niveau des entreprises publiques.

En voici quelques exemples :

  • Amendes : Près d’un quart des amendes infligées aux automobilistes n’ont pas été payées en 2007, et sur ce nombre, plus de 500 000 ont été annulées de manière irrégulière à Paris !
  • Assurance-chômage : la lutte contre les fraudes à l’assurance-chômage bute sur des « difficultés persistantes » et reste « inaboutie ». La Cour des Comptes évalue approximativement le préjudice à « près de 2 milliards d’euros par an » !
  • Billets gratuits à la SNCF : Les magistrats remettent en cause ce système dit des « facilités de circulation » dont bénéficient 840 000 (!!!) cheminots, retraités et membres de leur famille. « Sans remettre en cause cet avantage, on peut se demander s’il est justifié qu’il soit distribué aussi largement et de manière aussi libérale ».
  • Défiscalisation : Les dispositifs de défiscalisation de la loi Girardin (Brigitte Girardin, ancienne Ministre de l’Outre-Mer) pour attirer les capitaux privés outre-mer, tel qu’appliqués en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna, sont épinglés. Une aide de l’Etat, « consentie directement sous forme de subventions, aurait été nettement moins onéreuse », selon la Cour, qui souligne que le rendement des investissements de personnes physiques à Wallis-et-Futuna, îles isolées du Pacifique sud, peut atteindre 61,4 % net d’impôt.

Quels seraient les résultats si la Cour publiait un rapport sur l’utilisation des deniers publics dans notre Archipel ?

Observatoire de la fonction publique : doit-on attendre une nouveau clash pour agir ?

Les ministres Eric Woerth et Marie-Luce Penchard ont annoncé dernièrement l’aménagement des heures des examens pour les candidats aux concours de la fonction publique. Cette mesure présentée comme une mesure importante, visant à rétablir l’égalité des chances pour les candidats, est une bien piètre réponse au réel – et autrement plus important – problème d’équité auquel doivent faire face les dits candidats lorsqu’ils doivent financer leur déplacement en métropole pour passer leur oral, une fois la première épreuve de l’écrit validée. Et c’est bien cette « sélection par l’argent » que dénonce d’ailleurs le Député dans son courrier au Ministre de l’Outre-mer, proposant à ce sujet la création d’un fonds spécifique d’Etat, géré par la Préfecture, qui permettrait la prise en charge des frais de déplacement des candidats ne pouvant bénéficier d’aucune autre prise en charge.

Il est évident, qu’il est plus « confortable » pour le candidat de passer son examen à 10h le matin qu’à 6h du matin. Cependant, le fait que, pour des raisons financières, certains candidats se voient contraints d’abandonner leur projet de carrière dans la fonction publique d’Etat, nous semble « un poil » plus injuste et plus important.

Ce dossier devrait d’ailleurs être un cheval de bataille pour l’Observatoire de la fonction publique. Mais que devient cet organisme ?
Le député a pourtant bien obtenu l’été dernier que sa composition puisse être modifiée afin d’avoir une meilleure représentativité des syndicats et des représentants des fonctions publiques territoriale et hospitalière. C’est maintenant au Préfet et au Président du Conseil territorial (les deux co-présidents) qu’il revient de réunir cet observatoire et d’en définir, avec les syndicats et les responsables des fonctions publiques territoriales et hospitalière, sa composition.
Annick Girardin avait d’ailleurs relancé le Préfet et le Président de la Collectivité cet automne à ce sujet. Le Préfet Berçot avait répondu qu’il prévoyait avec le PCT une réunion rapide de l’Observatoire à ce sujet… avant le 15 novembre… depuis… aucune nouvelle…

Le Député a fait son travail en faisant modifier l’article 73 de la loi « LOOM » de 2000 autorisant, par décret, la modification de la composition de l’Observatoire.  Aussi, aujourd’hui, tous les protagonistes ont les clefs en main pour faire « démarrer la machine ». Qu’est-ce qu’on attend ? Pourquoi les syndicats ne se manifestent-ils pas pour faire accélérer les choses ? Devrons nous encore attendre un clash dans une administration ou à un concours quelconque pour que tout le monde s’énerve et que chacun dénonce l’inertie de l’Observatoire de la Fonction Publique ?

« Pas un rond pour St-Pierre et Miquelon! » – chronique de Didier Porte (France Inter)

Les propos de Marie-Luce Penchard au cours de son meeting en Guadeloupe dimanche dernier (voir ci-dessous), en plus d’émouvoir la classe politique de tous bords, inspire également les humoristes, à l’instar de Didier Porte dont la chronique sur France Inter ce matin s’intitulait : « Pas un rond pour St-Pierre et Miquelon ».

http://www.dailymotion.com/video/xc9vf8

Dérapage inquiétant de la Ministre de l’Outre-Mer, Marie-Luce PENCHARD

Lors d’un meeting tenu en Guadeloupe dimanche dernier, la Ministre de l’Outre-Mer, Marie-Luce PENCHARD, numéro 2 sur la liste UMP pour les élections régionales de ce département d’Outre-Mer, a déclaré, notamment, n’avoir « envie de servir qu’une population, la population guadeloupéenne » !!

Extrait du journal parlé de RFO SPM du 16/02/10 :

Ces propos sont maladroits, choquants et par conséquent inadmissibles  pour une Ministre de la République en charges DES Outre-Mers, dont tous les dossiers doivent être traités de manière impartiale et équitable.

Ce dérapage confirme malheureusement les craintes émises sur les ondes de RFO le 24 juin 2009, par les représentants des partis locaux de Gauche, au lendemain de la nomination de Madame PENCHARD rue Oudinot.

« (…) c’est une « erreur de casting » (….), j’estime qu’une ultra-marine au poste de Secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer est une mauvaise chose. Je ne dis pas qu’il ne faut pas d’ultra-marins au sein du Gouvernement, mais à d’autres postes que celui de l’Outre-Mer, car elle risque de rencontrer des difficultés aussi bien dans sa région d’origine, que dans l’ensemble de l’Outre-Mer … »
Yannick Cambray – Président du PRG à SPM

« (…) je crains que, étant Antillaise d’origine, elle favorise peut-être un peu les Antilles au dépend des autres territoires ultra-marins. On connaît la puissance des lobbies antillais en métropole …… donc je suis très inquiet … »
Frédéric Beaumont – Secrétaire général du Parti Socialiste à SPM

En juin 2009, nous avions des doutes, aujourd’hui nous sommes inquiets !

Transport en commun : une idée finalement pas si farfelue…

En novembre 2009, SPM Télécom enrichissait son site portail d’une nouvelle rubrique intitulée « A votre avis ». Cette rubrique donne la possibilité à tout un chacun de soumettre, pendant environ une semaine, une question aux visiteurs du site « cheznoo.net ». Au fil des jours, se dessine alors un « sentiment général » sur la question posée.

C’est ainsi qu’à la mi-décembre, le thème du transport en commun a été abordé avec la question suivante : « Seriez-vous favorable à la mise en place d’un service de transport en commun sur la commune de Saint-Pierre, qui effectuerait une boucle régulière toute la journée ? »

1004 personnes ont pris le temps de répondre à cette question et en voici le résultat:

  • Oui, énormément, j’en profiterai, abandonnerai ma voiture ou la seconde voiture : 44,02%
  • Oui, pas personnellement, uniquement pour les enfants ou les personnes qui n’ont pas de moyens de locomotion : 39,04%
  • Non, pas du tout, je n’en vois pas l’utilité : 14,94%
  • Non, car je préfère utiliser mes propres moyens de déplacement : 1,99%

Sur les 1000 internautes qui ont participé à ce « sondage », 840 personnes ont donc déclaré être favorables à la mise en place d’un service de transport en commun sur la commune de Saint-Pierre. Un véritable plébiscite !

Si nous revenons rapidement sur ce sujet, c’est tout simplement qu’en mars 2001 (il y a déjà près de 10 ans !) le mouvement Cap sur l’avenir proposait dans son programme pour les élections municipales de Saint-Pierre « l’instauration d’un système de transport collectif », proposition reprise en mars 2008, toujours dans le cadre de la campagne des municipales de Saint-Pierre, avec le souhait « de définir et mettre en service un circuit de transport en commun entre les quartiers périphériques et les points stratégiques de la ville ».

Même si à l’époque cette idée nous avait valu quelques critiques, voire même quelques moqueries, force est de constater que nous avions finalement un train, pour ne pas dire un bus, d’avance !




DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...