• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Archive mensuelle de septembre 2010

Revalorisation des retraites : des propositions inacceptables !

300 personnes dans la rue le matin à Saint-Pierre et une trentaine à Miquelon… une partie de la population de l’Archipel a fait entendre son mécontentement sur le problème des retraites. On peut toutefois, à l’instar des syndicats CGT, CFDT, FO et FSU qui ont mené la manifestation et les discussion avec l’Etat, regretter la baisse de mobilisation par rapport à juin dernier et l’essoufflement du mouvement en fin de journée à Saint-Pierre.

Quoiqu’il en soit, il est clair que l’on ne peut pas se contenter des 1,5% d’augmentation des retraites CPS évoqués tout au long de cette journée, pas plus que d’une quelconque nouvelle « aide sociale » qui viendrait soutenir les retraités les plus défavorisés.

A ce propos, il semble assez incroyable qu’il faille une telle manifestation pour que les collectivités et la CPS acceptent soudain de réfléchir à la mise en place d’un dispositif social commun pour les personnes en grande précarité ? Viendraient-ils de prendre conscience seulement aujourd’hui de la grande difficulté dans laquelle se trouvent certains de nos concitoyens ?! Il est tout aussi regrettable de constater que sans cette demande de l’Etat, sous la pression des revendications syndicales, tous ces acteurs majeurs du secteur social auraient continué de travailler chacun de leur côté…

En ce qui concerne Cap sur l’avenir, les 1,5% d’augmentation sont inacceptables, d’autant que le Ministère de l’Outre-mer soutenait pour sa part une augmentation de 6,25% ! Les différents ministères concernés étant en total désaccord sur le sujet, rien n’est arrêté. Aussi est-il nécessaire de demander et d’obtenir un arbitrage de Matignon. Encore faut-il, pour espérer se faire entendre, que nos élus et nos responsables sociaux tiennent un seul et même discours auprès de l’Etat.

Revalorisation des retraites et coût de la vie : les syndicats insatisfaits

http://www.dailymotion.com/video/xexokq

Manifestation contre la réforme des retraites : 300 personnes dans les rues de Saint-Pierre

dscn2522.jpgCe matin dès 9h00, environ 300 personnes, dont les syndicats de l’Education Nationale, ont répondu à l’appel de l’intersyndicale CFDT-CGT-FO pour manifester leur mécontentement concernant la réforme des retraites imposée par le Gouvernement et votée dernièrement à l’Assemblée Nationale par la majorité.

Après avoir défilé dans les rues du centre-ville, le cortège de manifestants s’est rendu à la Préfecture afin d’y recueillir les réponses aux questions « plus locales » que les syndicats avaient posées au représentant de l’Etat en juin dernier, notamment concernant la revalorisation des retraites de la CPS et de l’ENIM, ainsi que sur la cherté de la vie.

N’ayant pas obtenu satisfaction, l’intersyndicale CFDT-CGT-FO invite la population à se mobiliser et à se rendre dès 16h00 aujourd’hui devant la Préfecture de Saint-Pierre afin d’obtenir des réponses concrètes de l’Etat.

MOBILISONS-NOUS… les retraites et le coût de la vie sont l’affaire de tous !

  • Le film de la matinée

http://www.dailymotion.com/video/xexiks

  • Quelques photos
Manifestation
Album : Manifestation
Manifestation intersyndicale contre la réforme des retraites à Saint-Pierre-et-Miquelon, le 23 septembre 2010.
12 images
Voir l'album
  • L’émission spéciale sur Radio Atlantique

Desserte maritime en fret : les années se suivent… et malheureusement se ressemblent…

Nouveau bras-de-fer entre le Conseil territorial et l’armateur TMS desservant en fret Miquelon… on n’est même plus surpris !

« On pourra tenir tous les plus beaux discours du monde, mais rien n’y fera. Tant que l’Etat et la Collectivité Territoriale n’auront pas compris que le dossier de la desserte maritime nécessite une mutualisation de leurs moyens financiers, humains, techniques et matériels, et que cette desserte doit se traiter de façon globale, nous retomberons, à notre grand désarroi, dans les mêmes travers. »

Yannick Cambray – le 13 octobre 2009

Une nouvelle fois la desserte maritime fait l’objet d’un chantage inadmissible de la part d’un armateur privé… tantôt c’est la desserte internationale, tantôt c’est la desserte inter-îles… mais qui devra supporter encore les conséquences de ce conflit ? C’est la population !

Le Président du Conseil territorial a certes raison de se poser des questions sur la légitimité des revendications de TMS, mais si Stéphane Artano – au lieu de s’entêter à vouloir faire cavalier seul – nous avait suivi il y a de cela un an dans notre combat pour la mise en place d’un « service public global » de desserte maritime en fret et en passagers de l’Archipel, regroupant les moyens financiers de l’Etat et de la Collectivité Territoriale, nous n’en serions pas là aujourd’hui !

Si le Président du Conseil territorial n’était pas resté sourd à nos propositions et ne « s’était pas assis » sur les 1200 signatures qu’avait récolté Cap sur l’avenir lors de sa pétition demandant l’organisation d’un référendum pour une gestion globale Etat/Collectivité de la desserte maritime, les élus et autres responsables locaux auraient pu sans nul doute compter sur le soutien de la population dans les discussions qui auraient pu alors s’ouvrir avec l’Etat.

Nous persistons à penser que la gestion globale Etat/Collectivité de la desserte maritime fret/passagers à l’internationale et en inter-îles était, et reste, la seule solution viable et raisonnable pour une desserte pérenne et pour régler une bonne fois pour toutes ce dossier qui nous pourrit l’existence depuis de bien trop longues années. (Lire pour mémoire l’article : « DESSERTE MARITIME : un Service Public, un point c’est tout ! » – 13/10/2009)

Stéphane Artano se dit aujourd’hui contraint de précipiter la mise en place d’un service public de la desserte inter-îles en fret… Au vu de sa gestion catastrophique du dossier « Cabestan » et de la desserte maritime en passagers, nous sommes en droit d’avoir peur !

Pour conclure, nous ne pouvons qu’être compatissants pour nos concitoyens Miquelonnais qui risquent une nouvelle fois de faire les frais de la gestion « à la petite semaine » et du cruel manque d’anticipation de l’équipe Archipel Demain aux manettes de la Collectivité depuis maintenant plus de 4 ans.

Retraites et pouvoir d’achat : l’appel à la grève de l’intersyndicale CFDT-CGT-FO

Le 24 juin dernier, plus de 500 personnes se sont mobilisés dans l’archipel pour manifester contre la réforme des retraites que nous imposent le Gouvernement FILLON et le Président SARKOZY avec sa majorité UMP.

Au coeur des préoccupations des manifestants, on trouvait également des dossiers plus locaux comme celui de la revalorisation des retraites de la CPS et de l’ENIM, ainsi que la vérité et la transparence sur les prix.

Trois mois se sont écoulés depuis cette forte mobilisation et force est de constater que rien n’a bougé ! Bien au contraire, au niveau national, les députés UMP ont fait fi du succés des mobilisations du 24 juin et du 7 septembre en Métropole et ont adopté le projet de loi sur les retraites.

Sur le plan local, l’intersyndicale CFDT-CGT-FO appelle à une nouvelle mobilisation pour ce jeudi 23 septembre.

Dans la continuité de son combat pour la défense du pouvoir d’achat et pour la revalorisation des retraites du Privé et de l’ENIM, Cap Sur l’Avenir s’associe de nouveau pleinement à cette nouvelle journée d’action de ce jeudi 23 septembre.

Soyons tous solidaires pour que le Gouvernement comprenne enfin la justesse et l’urgence de nos revendications.

Le point de ralliement est fixé par l’intersyndicale à 9h00, ce jeudi 23 septembre, sur la Place du Général de Gaulle.

12



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...