• Accueil
  • > Transport
  • > Desserte maritime en fret : les années se suivent… et malheureusement se ressemblent…

Desserte maritime en fret : les années se suivent… et malheureusement se ressemblent…

Nouveau bras-de-fer entre le Conseil territorial et l’armateur TMS desservant en fret Miquelon… on n’est même plus surpris !

« On pourra tenir tous les plus beaux discours du monde, mais rien n’y fera. Tant que l’Etat et la Collectivité Territoriale n’auront pas compris que le dossier de la desserte maritime nécessite une mutualisation de leurs moyens financiers, humains, techniques et matériels, et que cette desserte doit se traiter de façon globale, nous retomberons, à notre grand désarroi, dans les mêmes travers. »

Yannick Cambray – le 13 octobre 2009

Une nouvelle fois la desserte maritime fait l’objet d’un chantage inadmissible de la part d’un armateur privé… tantôt c’est la desserte internationale, tantôt c’est la desserte inter-îles… mais qui devra supporter encore les conséquences de ce conflit ? C’est la population !

Le Président du Conseil territorial a certes raison de se poser des questions sur la légitimité des revendications de TMS, mais si Stéphane Artano – au lieu de s’entêter à vouloir faire cavalier seul – nous avait suivi il y a de cela un an dans notre combat pour la mise en place d’un « service public global » de desserte maritime en fret et en passagers de l’Archipel, regroupant les moyens financiers de l’Etat et de la Collectivité Territoriale, nous n’en serions pas là aujourd’hui !

Si le Président du Conseil territorial n’était pas resté sourd à nos propositions et ne « s’était pas assis » sur les 1200 signatures qu’avait récolté Cap sur l’avenir lors de sa pétition demandant l’organisation d’un référendum pour une gestion globale Etat/Collectivité de la desserte maritime, les élus et autres responsables locaux auraient pu sans nul doute compter sur le soutien de la population dans les discussions qui auraient pu alors s’ouvrir avec l’Etat.

Nous persistons à penser que la gestion globale Etat/Collectivité de la desserte maritime fret/passagers à l’internationale et en inter-îles était, et reste, la seule solution viable et raisonnable pour une desserte pérenne et pour régler une bonne fois pour toutes ce dossier qui nous pourrit l’existence depuis de bien trop longues années. (Lire pour mémoire l’article : « DESSERTE MARITIME : un Service Public, un point c’est tout ! » – 13/10/2009)

Stéphane Artano se dit aujourd’hui contraint de précipiter la mise en place d’un service public de la desserte inter-îles en fret… Au vu de sa gestion catastrophique du dossier « Cabestan » et de la desserte maritime en passagers, nous sommes en droit d’avoir peur !

Pour conclure, nous ne pouvons qu’être compatissants pour nos concitoyens Miquelonnais qui risquent une nouvelle fois de faire les frais de la gestion « à la petite semaine » et du cruel manque d’anticipation de l’équipe Archipel Demain aux manettes de la Collectivité depuis maintenant plus de 4 ans.

8 Réponses à “Desserte maritime en fret : les années se suivent… et malheureusement se ressemblent…”


  • l'enfant de la patrie

    Les miquelonnais sont abitués à être pris en otages, cela arrive plusieures fois par an, mais c’est encore une fois bien pitoyable de voir ça. La solution au problème que rencontrent les miquelonnais serait peut être d’avoir un bateau basé sur la grande île.

  • c’est ca quand tu veus le beurre et l’argent du beurre et qui c’est qui paient les miquelonnais encore

  • Oh, mon bateauuuuhoooohooooo !

    Déserte maritime !

  • Notre président est trop fier, plutôt que d’écouter les propositions de l’opposition CAP sur l’Avenir qui semble prouver jusqu’à maintenant qu’ils ont raison, il préfère n’en faire qu’à sa tête. Mais comme on peut le voir c’est au détriment de la population de l’archipel et surtout des miquelonnais.
    Je n’ose imaginer comment sera la situation en 2012, car plus son mandat avance, plus il nous met dans la Merde. Aujourd’hui on a bien les deux pieds dedans et malheureusement ce n’est pas fini, il lui reste encore 1 an et demi pour continuer de nous enliser.
    N’y a t’il aucun moyen d’arrêter tout cela?
    N’est il pas possible de réunir la population devant le conseil territorial afin de lui dire STOP!!!!!!!!

  • l'enfant de la patrie

    SPM tu as raison, une grande partie de la polulation de l’archipel pense la même chose que toi mais malheureusement il n’y a plus de lider dans l’archipel… C’est un Albert Pen qu’il nous faudrait en ce moment.

  • Miquelonnais il est temps d’agir!
    (modérateur)
    TMS nous dit qu’ils ne peuvent continuer ses voyages sur Miquelon sous les 10500 Euros pour la survie de leur société!!!
    Mais pour Terre-Neuve il n’est pas subventionné !(Quoi que sur 4,5 M Euros y a moyen de faire un plein pour y aller)et la hop!On prend ENCORE Miquelon en otage !!
    (modérateur)

  • Charles-Antoine Mahé

    Chose certaine, toutes tendances politique confondues, les tenanciers des différentes DSP font très fort (modérateur) en ce qui concerne les prises d’otages, faut quand même se rendre à l’évidence c’est entre 6 et 700 otages à chaque fois.

    Ceci dit en passant on peut aussi remercier notre ancien préfet BERCOT, qui n’a rien fait pour arranger les choses, tout en remettant soit disant la desserte à plat, il aura contribué à gonfler les poches de certain , mais peut-être avait-il aussi intérêt à le faire qui sait ? Celui que certains voyaient comme un sauveur avec ses belles paroles, n’aura-t-il pas finalement été le tombeur de Saint-Pierre et Miquelon.
    En attendant ce sont encore et toujours les habitants de MIQUELON qui paient les pots cassés et je pense que cela commence à bien faire.
    PS à nos dirigeants et opposants : Je pense qu’il est temps d’oublier les politiques et polémiques revanchardes, aujourd’hui il faut s’asseoir ensemble et travailler pour le bien des populations de SPM.

  • miquelonnais d'occasion

    il est loin le temps des transals …..et d’Albert Pen qui doit se retourner sur l’île aux marins !!!
    Il y avait aussi un certain Gérard Grignon à l’époque …serait-il aux abonnés absents?? mort???? ou aphone ? où est la vice Présidente originaire de Miquelon ???? debout sur le pont du navire pour défendre ses concitoyens??? Miquelon la scoumoune…..au delà des polémiques le résultat est une double insularitè une double adversitè développer Miquelon tient de la course de sac avec des boulets au pied…..et on ne vous dit pas le nom des boulets …..choisissez vous même !!

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...