• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Archive mensuelle de septembre 2010

Page 2 sur 2

Cap sur l’Avenir : la vie du mouvement

Au cours des derniers mois, le mouvement « Cap Sur l’Avenir » s’est restructuré : de nouveaux statuts ont été rédigés puis adoptés par les adhérents, un nouveau Conseil d’Administration a été élu et l’ensemble des membres de notre Parti ont participé à l’élection du Président le 14 juin dernier.

Nouveaux Statuts

Pour dynamiser notre mouvement et susciter plus d’implication de nos adhérents à son fonctionnement, une refonte de nos statuts s’imposait. Ceux-ci ont été définitivement approuvés en mai 2010, après plus d’un an de discussions et d’amendements.

Quelques changements notoires à souligner :

  • Un Conseil d’Administration « élargi ». Il passe de 8 à 12 membres, ceci pour tenir compte du nombre croissant d’adhérents ;
  • Un Conseil d’Administration de 12 membres comportant au maximum 4 élus et donc, obligatoirement, 8 adhérents sans mandat politique. Cette mesure a pour objectif de « rapprocher » les élus de la « base » du mouvement et de s’assurer que les prises de position de nos représentants dans les assemblées locales sont bien le reflet de ce que pense majoritairement le Mouvenment ;
  • Pour ancrer le fait que Cap Sur l’Avenir est un mouvement politique strictement local, il est désormais précisé dans nos statuts que « l’association ne se substitue pas aux partis politiques nationaux, chaque membre est libre d’adhérer ou d’être adhérent à un parti politique national » ;
  • Enfin, autre changement majeur : le mode d’élection du Président de Cap Sur l’Avenir. Celui-ci est maintenant élu par tous les adhérents au cours d’un scrutin à bulletin secret qui se déroule sur toute une journée. Un bureau de vote est ouvert à la permanence du mouvement, avec une urne, un isoloire, un cahier d’émargement etc… Le dépouillement et la promulgation des résultats se font en Assemblée Générale en fin de journée. Ce nouveau mode d’élection a pour but de donner la plus grande légitimité possible au Président du Parti. C’est aussi un exercice démocratique indispensable pour permettre aux adhérents de s’exprimer le plus librement possible, pour montrer leur satisfaction, ou leur mécontentement sur la gestion du mouvement.

Election du Président

Le 14 juin 2010, les adhérents de Cap Sur l ‘Avenir ont été invités à élire pour la première fois leur Président avec les nouvelles régles en vigueur.
La participation de plus de 80% qui a été enregistrée lors de ce scrutin, alors qu’un seul candidat était en lice, prouve que cette nouvelle mesure plaît et renforce l’intérêt des adhérents pour la vie de notre Parti. Précision utile, le nouveau Président de CSA est Annick GIRARDIN qui « rempile » pour un nouveau mandat de 3 ans.

Nouveau Conseil d’Administration

Notre association est donc dirigée désormais par un conseil d’administration de 12 personnes élues pour 3 ans, dont 1/3 maximum d’élus. On entend par « élu », un membre adhérent de Cap Sur l’Avenir ayant soit un mandat électif national, soit un mandat électif local dans l’une des assemblées suivantes : conseil territorial, conseil municipal de St-Pierre, conseil municipal de Miquelon-Langlade.

Annick GIRARDIN (Député et conseiller territorial) ayant été élue Présidente, les 3 autres élus de CSA qui siègent désormais au Conseil d’administration de Cap Sur l’Avenir sont : Pierre SALOMON (conseiller municipal de St-Pierre), Véronique PERRIN (conseiller municipal de St-Pierre) et Yannick CAMBRAY (conseiller territorial).

Pour occuper les 8 places réservées aux adhérents n’ayant pas de mandat politique, les membres présents lors de l’assemblée générale extraordinaire du 14 juin 2010 ont élus : Tatiana URTIZBEREA-VIGNEAU, Christine DODEMAN-FAURE, Catherine PEN, Franky PORTAIS, Erwan LEFEBVRE, Oswen LAFIITE, Joël COX et Matthew REARDON.

Enfin, pour être complet sur toutes ces évolutions au sein de notre Mouvement, il faut souligner que le Conseil d’Administration qui s’est réunie suite à l’AG du 14 juin 2010 a élu le Bureau de Cap Sur l’Avenir qui est aujourd’hui composé de la façon suivante :

  • Annick GIRARDIN : Présidente
  • Tatiana URTIZBEREA-VIGNEAU : 1ère Vice-Présidente
  • Franky PORTAIS : 2ème Vice-Président
  • Pierre SALOMON : Trésorier
  • Erwan LEFEBVRE : Secrétaire
  • Christine DODEMAN-FAURE : Secrétaire-Adjointe

L’Archipel à la Coupe de l’Outre-mer 2010

coupeoutremer.jpgPour honorer sa première participation à la coupe de football de l’Outre-Mer, l’Archipel sera représenté par une équipe composée de :

  • 13 joueurs de l’ASIA,
  • 3 de l’ASM,
  • 2 de l’ASSP.

Cette sélection des 3 clubs locaux devrait être la plus jeune des 8 sélections d’Outre-Mer en présence, puisque la moyenne d’âge de l’équipe de St-Pierre-et-Miquelon est d’un peu plus de 22 ans (le plus jeune étant Jonathan APESTEGUY, 16 ans ½).

La délégation de St-Pierre-et-Miquelon comprend 25 personnes, soit 18 joueurs, 3 entraineurs et 4 représentants de la Ligue de foot de St-Pierre-et-Miquelon.

La Sélection de St Pierre et Miquelon

ASSP 

  • Mathieu BOEZ
  • Matthieu DEMONTREUX

ASM

  • Gino BONNIEUL
  • Thomas GIRARDIN
  • Thibault DETCHEVERRY

ASIA

  • Jerome URTIZBEREA
  • Stanislas BECK
  • Xavier DODEMAN
  • Fabrice PALANCHIER
  • Xavier DELAMAIRE
  • Rémi AUDOUZE
  • Maxime GAUTIER
  • David AUDOUZE
  • Gary URDANABIA
  • Jonathan APESTEGUY
  • Julien AUDOUZE
  • Livaï PYKE
  • Ramon CAMPOS

Entraineur-Chef : Yannick LAFONT
Adjoints : Franck BERRIC et Gael COSTE

Représentants de la Ligue de Football de St Pierre et Miquelon :

  • Jean De LIZARRAGA (Président)
  • William MILLER (Vice-Président)
  • Hervé HUET (Trésorier et chef de Délégation)
  • Lionel DETCHEVERRY

Notre équipe a le privilège d’ouvrir la compétition ce mercredi 22 septembre à 18h30 au Stade Michel Hidalgo de Saint-Gratien, face au détenteur du titre, l’équipe de la Réunion.

Bonne chance à eux pour ce grand défi sportif !
Le programme et tous les détails sur ce tournoi : L'Archipel à la Coupe de l'Outre-mer 2010 dans Sport pdf coupedeloutremer2010.pdf

« Aucun homme n’a assez de mémoire pour réussir dans le mensonge » – Abraham Lincoln

On n’y croyait plus ! Après des mois d’attente depuis son arrivée dans l’Archipel, « Le Cabestan » a enfin commencé ses rotations sur Miquelon il y a deux semaines maintenant. On ne peut que se féliciter pour nos concitoyens miquelonnais qui devraient retrouver, après 2 ans de rupture de service maritime passagers, une desserte inter-îles que nous souhaitons tous enfin régulière et fiable.

A ce propos, le Président du Conseil territorial qui était l’invité du journal télévisé de RFO le vendredi 3 septembre pour annoncer la « bonne nouvelle », aurait pu au moins avoir la délicatesse de s’excuser auprès de la population de l’Archipel, et plus particulièrement de Miquelon, des troubles endurés depuis deux ans à cause de sa gestion chaotique du dossier. Mais il n’est pas dans la nature de Stéphane Artano de reconnaître ses erreurs…

Pour preuve, à la question du journaliste Claudio Arthur concernant l’état du navire :

Stéphane Artano répond :

Faux et archi faux ! Cap sur l’avenir n’a pas dit « après » l’achat du navire que les moteurs étaient fichus ! Comme le souligne Claudio Arthur, Cap sur l’avenir avait alerté le Président du Conseil territorial sur le problème des moteurs durant la séance officielle de novembre 2009, justement avant que soit voté l’achat du navire.

Puis le Président poursuit :

Le Président du Conseil territorial joue les victimes et s’émeut que certaines choses lui auraient été cachées… mais Yannick Cambray l’avait bel et bien prévenu avant achat, lors de la séance officielle de novembre 2009 :

Extrait de l’intervention de Yannick Cambray – Conseiller territorial de Cap sur l’avenir :

« Il faut savoir que le nombre d’heures de navigation du LOCMARIA (lié à la visite décennale obligatoire) fait qu’en 2010 les moteurs devront subir une révision globale (que l’on appelle dans le jargon maritime la « révision W6). (…) Cette révision est d’autant à craindre qu’il semble, toujours selon les techniciens, que les entretiens sur ce navire n’ont pas été faits de manière régulière. » !!!

De plus, notre amiral en herbe n’a aucun recours et il le sait bien, car le Président du Conseil territorial est entièrement responsable de cette situation ! En novembre 2009, toujours lors de la séance officielle au cours de laquelle a été voté l’achat du « Locmaria », Yannick Cambray mettait pourtant en garde Stéphane Artano sur le type de contrat d’achat qu’il avait choisi, qualifiant même ce choix de « pari risqué » !

Extrait de l’intervention de Yannick Cambray – Conseiller territorial de Cap sur l’avenir :

« Après avoir pris l’attache de capitaines et surtout de mécaniciens d’armement oeuvrant sur la façade Atlantique métropolitaine, après avoir sollicité les conseils et les avis d’experts maritimes, après avoir longuement discuté avec des responsables maritimes qui connaissent ce navire, force est de constater que l’achat du LOCMARIA tel que vous le prévoyez est loin de nous enthousiasmer.

Je m’explique…

Sur la forme du contrat :

Pour l’achat de ce navire vous avez privilégié ce que l’on appelle dans le jargon maritime « As is, where is » c’est à dire « en l’état ». Cette procédure ne permet aucun recours après l’achat et tout reste à la charge de l’acheteur en cas de vices cachés, avec les surprises que cela peut comporter quand il y a des antécédents et surtout quand il n’y a pas « d’historique du navire » pour vérifier si les entretiens des différents matériels et moteurs ont bien été réalisés en temps et en heure.

La procédure la mieux adaptée pour l’achat d’un tel navire de 10 ans d’âge, avec des technologies aussi pointues, mais aussi si fragiles, aurait été le « full terms » où, dans ce cas, l’acheteur dispose de « l’historique du navire » avec tous les certificats et visites à jour, donc garantie par les bureaux de vérification.

C’est un choix, ou plutôt un pari, mais pour un bateau de 10 ans avec des techniques pointues, mais je le répète, fragiles, cela nous semble un pari risqué. »

Stéphane Artano a parié, mais c’est nous qui avons perdu et qui paierons la facture !

Le Président de la Collectivité a fait un mauvais choix… qu’il en assume l’entière responsabilité et qu’il arrête de nous raconter des histoires et de nous prendre pour ce que l’on n’est pas !

Nous pensons également aux professionnels du tourisme et aux personnes qui ont des maisons sur la Péninsule de Burin, qui ont également souffert de l’absence de liaison sur Terre-Neuve, même s’ils ont pu compter en partie sur les rotations de l’Aréthusa. Mais il semblerait, selon les dernières déclarations du Président sur les ondes de RFO, que ceux-ci devront attendre encore un peu… car il faut organiser les structures d’accueil sur Terre-Neuve…

« Ce qu’il faut avoir à l’esprit c’est que nous sommes en territoire étranger, au Canada en l’occurrence et ce n’est pas aussi simple que d’être à Miquelon ou à Langlade » Stéphane Artano – Radio SPM 15/09/10

Le Président du Conseil territorial vient d’avoir une révélation : le Canada c’est l’étranger !

« Aujourd’hui on a initié des démarches auprès du Gouvernement pour obtenir une autorisation de vente et je vous signale que nous n’avions pas de local à Fortune, on vient tout juste de louer un local à la Mairie de Fortune… » Stéphane Artano – Radio SPM 15/09/10

Il était temps d’entamer les démarches !

Mais de qui se moque-t-on une nouvelle fois ?! Ce n’est pas une découverte que « Le Cabestan » doit desservir Terre-Neuve ! Qu’est-ce qu’a attendu le Conseil territorial pour entamer les démarches depuis que « Le Cabestan » est arrivé à SPM en mars dernier ?

Cela veut donc dire que toutes les déclarations faites par l’Amiral ces derniers mois, nous annonçant la mise en route du « Cabestan » d’abord en Avril, puis en Juin, puis en Juillet, puis en Août… tout ça c’était du flan et qu’il le savait pertinemment puisqu’il n’avait jusqu’à présent initié aucune démarche pour la structure de commercialisation de la desserte sur Fortune.

Mais quelle piètre considération de la population peut donc avoir Stéphane Artano pour imaginer une seule seconde que nous allons indéfiniment avaler la soupe de carabistouilles qu’il nous sert depuis des mois pour tenter de masquer le fiasco de son opération « Cabestan » ?

Permanence du mouvement Cap sur l’avenir

Le mouvement “Cap sur l’avenir” invite ses membres, ses sympathisants, ainsi que toutes les personnes que la vie politique locale intéresse, à une permanence ce mardi 7 septembre à 20h45 au siège du mouvement, 7 rue René Autin à Saint-Pierre.

Bienvenue à toutes et à tous.

12



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...