• Accueil
  • > Conseil territorial
  • > Conseil territorial : les conseillers de Cap sur l’avenir ont voté contre la Décision Modificative budgétaire

Conseil territorial : les conseillers de Cap sur l’avenir ont voté contre la Décision Modificative budgétaire

Les conseillers territoriaux de Cap sur l’avenir ont voté contre la Décision Modificative Budgétaire lors de la séance officielle du lundi 11 octobre 2010.

Vous trouverez ci-après l’intervention de Yannick CAMBRAY justifiant la position et le vote des conseillers de Cap sur l’avenir.

Conseil territorial : les conseillers de Cap sur l'avenir ont voté contre la Décision Modificative budgétaire dans Conseil territorial pdf dm111010.pdf

12 Réponses à “Conseil territorial : les conseillers de Cap sur l’avenir ont voté contre la Décision Modificative budgétaire”


  • on prefaireles ondes de saint pierre

  • M.Artano vous devriez ne plus vous présenter au JT, ne réalisez vous donc pas que vous n’êtes plus crédible?
    Sur le dossier du Cabestan, vous avez donné raison à Cap sur l’Avenir au JT du 11/10 en affirmant que la réparation des moteurs avait coûté plus de 600.000€. C’est bien la preuve qu’ils étaient en mauvaise état comme vous l’avait dit M.Cambray lors d’une séance du conseil territorial. Mais non d’après vous ils allaient être bon jusqu’en 2012 et attendre sans problème l’arrivée de votre Ferry.
    Concernant la subvention de 635.000€, vous êtes vous assuré que SPM Seafood était à jour du paiement des ces cotisations comme le dit M.Cambray? Petit rappel, lorsque l’on passe un appel d’offre, on doit s’assurer que les entreprises soient à jour du paiement de leurs cotisations sinon l’offre n’est pas retenue. Ici il ne s’agit pas d’un appel d’offre mais il s’agit comme même d’argent public que vous venez chercher dans les poches du contribuable. Votre façon de gérer la collectivité je la trouve vraiment légère et je ne suis pas le seul à le penser. Vous dites que le budget de la collectivité est excédentaire, mais ne là mettez vous pas en danger lorsque vous faites crouler celle-ci sous les emprunts?.
    Si le trésorier vous a fait savoir que vous étiez à la limite en ce qui concerne les emprunts, c’est que cela doit être sérieux.
    Franchement M. Artano vous n’êtes pas à la hauteur, mais alors là vraiment pas.

  • SPM que n’êtes vous à la place de ces gens là?, vous qui avez la science infuse, vous feriez mieux alors….si vous n’y êtes pas, c’est que la population n’a pas voulu de vous ……si elle n’a pas voulu de vous c’est qu’elle ne croyait pas en vous….

    Les donneurs de leçon dans votre genre on les connait……, alors laissez travailler ceux que l’on a élus pour cela

  • dans la vie le négatif sa saire a rien plus fascil de démolir que de construire bravo M Artano pour le bon travail de toute fascon ils seront jamais au pouvoir jos

  • et on oppose toujours ST Pierre et Miquelon …quel dommage que le Président ne puisse avoir une politique équilibrée dynamique et visionnaire sur l’avenir de la filière pêche locale sans déséquilibrer les acteurs…il est vrai que moins le politique fait d’économique mieux on se porte..

    soyons simples : plus de 100 dossiers d’entreprises selon Monsieur Ferrière pour reprendre « interpêche » pas un n’a accepté de reprendre dans les conditions où était présenté le dossier…eh oui un seul( innocent??) a plongé mais sommes nous surs que les conditions proposées étaient les mêmes ???que pour les autres??? tout le monde aurait pu le faire en mettant 14000 euros valorisés 1.8 millions avec des aides de fonctionnement pourtant réputées impossibles dans les infos du ministère ….et combien ce repreneur miracle a-t-il mis en cash « vrai »dans l’entreprise depuis???si on veut comparer comme le président: à Miquelon l’État a mis du pognon ( 5 millions d’euros) mais le privé aussi ( 6″vrais » millions d’euros) les bâtiments c’est la mairie…le beothuxk même chose moitié etat moitiè privé (pas un rond de la collectivité et pas d’aide au fuel)…..il est temps que le Président en parle à la télé….ça coûte rien !!!la collectivité a acheté des coquilles à EDC(tant mieux) mais ce n’est pas une subvention …il ya un produit en face ..comparons ce qui est comparable….
    les canadiens y mettent quoi dans seafood????du temps de technicien facturé au prix fort???relisez le plan présenté au tribunal ???où en est la politique ambitieuse de troisième transformation les nouvelles activités et toute la poudre aux yeux jetée en pâture au tribunal???? a-t-on volontairement pipé les dès???? quelque soit la réponse ça coûte plus cher qu’avant et on fait toujours du traitement social…sans projet sérieux.
    La grosse différence c’est que l’Etat s’est débarrassé du bébé, lavé de toute responsabilité depuis 1992, et l’abandon de st pierre… et ARTANO s’est pris les pieds dans le tapis ….maintenant c’est lui qui paye, bonne affaire !!!! il est où le premier bilan de seafood??qu’on voie vraiment les résultats de notre investissement collectif???? probablement avec les couilles de breton …..ou les couilles canadiennes ..coopération régionale oblige….

  • comme la lumière peut-être parfois obscure….!! ou noire…..en quoi s’intéresser à l’utilisation des fonds publics peut tenir de « donneurs de leçon »…..car en fin de compte c’est de cela qu’il s’agit …même pas du poisson…..
    on ne peut d’un côté consommer des aides de la collectivité et de l’autre ne pas rendre de compte surtout qu’aucune transparence ne semble être de mise dans ce dossier.
    Comment a-t-on découvert subitement le problème des installations ( y faisaient comment avant??)de froid avouez que la fuite est bien tombée….serait-ce un manque de professionnalisme dans les audits d’installation avant reprise??? on ne reprend pas une entreprise sans au moins vérifier l’état du matériel..des agréments sanitaires etc…..on ne découvre pas le contexte local après avoir acquis une entreprise et il est pour le moins étonnant d’entendre le responsable canadien s’en plaindre maintenant ….pour expliquer le retard à l’allumage de ses projets.
    Monsieur le président nous parle d’emploi et uniquement d’emploi ….où est le projet économique???? car l’emploi est la résultante de l’entreprise et non l’inverse sinon c’est du traitement social et là pescanova faisait mieux à moins cher.90 emplois dites vous ??en cdi????tout sur spm seafood???ou aussi le crabe??
    c’est quoi l’équivalent temps plein des 90 emplois???permanents??? et les 20 licenciés du projet ont-ils été repris???ont-ils eu la totalité de leurs indemnités de licenciement..il semble que non !! sacrifiés sur l’autel de la reprise à tout prix????
    Monsieur le Président est au courant des projets ..qu’il en parle on sera rassurés par leur pertinence évidente et cela évitera les critiques inutiles.
    Le conseil territorial est-il compétent dans ce type de projet qu’il n’a lui même fait une régie d’exploitation des poissons???? on est plus à ça prêt.
    Combien de container exportés depuis le début de l’année à quel prix…combien de marge??? couvre-t-on les frais fixes ??? paye-t-on les salaires??a-t-on un projet d’investissement industriel des études de marché???? bref fait-on un métier d’industriel???? on aimerait bien savoir car si on paye des impôts c’est pas pour soutenir n’importe quoi….et boucher les trous en fin d’année ou en juillet…de l’année suivante.
    Si le promoteur canadien veut être tranquille et faire ce qu’il veut ..c’est simple il suffit d’injecter des fonds privés à 100% au moins on est chez soi.

  • Madame ANDRÉ a parlé d’informations « erronées » concernant le non paiement des cotisations de SPM Seafood, mais elle n’a pas dit que c’était faux !
    M.Hanson se serait-il empressé de les payer avec la subvention qu’il a reçu du conseil territorial?
    Si tel était le cas, vous entreprises qui avaient des difficultés à les payer, faites donc une demande de subvention au conseil territorial.

  • Ben c’est grave ça si Mme la Présidente de la CPS ne sait pas qui cotise ou non chez elle !!!comme ça …. y’a des noms qui lui échappent ….étonnant !!

  • L’intervention d’Annick Girardin au journal télévisé nous permet d’avoir un son de cloche qui remet les choses à leurs places.
    Apprendre que SPM Seafood a touché 5 millions d’euros en 2 ans m’en fait dresser les cheveux sur la tête. Où sont les résultats, où est le bilan de Seafood depuis la reprise?
    Les interventions de Mme Girardin et M. Cambray nous permettent de dévoiler le « côté obscur » de M. Artano.

  • QUE DE DEMENTIS CES JOURS CI … COMME DIRAIT ANNE ROMANOF  » ON NE NOUS DIT PAS TOUT  » … IL DOIT Y AVOIR ANGUILLE SOUS ROCHE

  • Pierre Marie Cloony

    Alain je pense que sea food devrait peut être traiter et exporter l’anguille sous roche avec une bonne sauce de marque subvention c’est peut être bon à manger……… en traduisant sea food nourriture de la mer (si mes souvenirs de 5em sont bons ) en ce moment c’est subventions food
    j’espere que spm pourra tirer son épingle du jeu et que les gens gagent leur vie normalement ET QUE LES CANADIENS ARRETENT DE NOUS PLUMER
    Pierre Marie Cloony

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...