• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 29 février 2012

Archive journalière du 29 fév 2012

Séance officielle du Conseil territorial : la réalité sur la gestion du Président sortant

Séance officielle du Conseil territorial : la réalité sur la gestion du Président sortant   dans Conseil territorial ct270212

Quelques remarques faites par les conseillers territoriaux de « Cap sur l’avenir » lors de la séance du conseil territorial concernant le compte administratif 2011 :

  • Sur le budget de fonctionnement :

On constate qu’en dépenses, celui-ci est en hausse importante alors que les recettes ne suivent pas au même rythme, ce qui pose un vrai souci à court et moyen termes.
Jamais ce qu’on appelle les « dépenses de structure » du Conseil Territorial (c’est à dire les dépenses liées au personnel et à l’administration générale) n’ont été aussi élevées dans l’histoire de notre Collectivité. Pour exemple, en seulement 1 année, les dépenses ont augmenté de plus d’ 1 Million !

DEPENSES-STRUCTURES dans Conseil territorial

Concernant le budget d’investissement, le taux de réalisation des investissements n’a jamais été aussi faible au cours de ce mandat. Sur 20 Millions programmés en 2011, seuls 10,5 Millions d’euros de travaux et d’investissements ont été réalisés, soit un taux de réalisation de seulement 53 %que d’effets d’annonce en 2011 pour tenter d’en mettre plein la vue aux saint-pierrais et miquelonnais !

Pour faire bref, alors que l’évolution des dépenses de fonctionnement explose, celle des dépenses d’investissement s’écroule !

  • La dette de la Collectivité :

En 2007, la dette de la Collectivité était de 16 Millions d’euros. En 2011, cette même dette est de 16,5 Millions d’euros. Soit une légère hausse.
Ce qui est cocasse, c’est que Monsieur Artano avait largement critiqué la situation d’endettement de la Collectivité à son arrivée aux commandes de cette assemblée en 2006, alors que grâce à sa « bonne gestion » il arrive aujourd’hui à la fin de son mandat à une dette encore plus élevée !

HISTORIQUE-DE-LA-DETTE

  • Envolée des subventions de fonctionnement pour le transport en passagers

Ce compte administratif démontre clairement l’envolée des subventions de fonctionnement allouées au transport inter-îles entre 2007 et 2011.

La desserte maritime en passagers inter-îles est passée de 739 000 euros de subventions sous DSP en 2007 à 2,150 Millions d’euros sous le régime régie en 2011, soit une augmentation vertigineuse durant ce mandat de près de 350 % !!

DESSERTE-MARITIME

  • L’évolution de notre fiscalité ces 6 dernières années :

L’augmentation globale des recettes fiscales a été importante entre 2006 et 2011, soit une augmentation de plus de 34 % en 5 ans. Les recettes issues de l’impôt sur le Revenu, de l’impôt sur les Sociétés et des taxes douanières sont passées de 16 Millions d’euros en 2006 à 22 Millions en 2011.
Les contribuables ont tellement été « pressés comme des citrons » que la marge de manoeuvre reste réduite pour l’avenir. D’ailleurs, il ne reste au Président que la solution des redressements fiscaux, y compris des ouvriers pour dénicher de nouvelles recettes !

  • Capacité d’autofinancement et endettement :

C’est la capacité d’investissement du Conseil territorial. Celle-ci fait une véritable dégringolade. Quant à l’endettement de la Collectivité, il est aujourd’hui de 66%, soit 2 fois supérieur aux niveaux d’alerte tolérés en la matière.

En conclusion, le Conseil territorial continu de s’appauvrir depuis trois ans et la situation est bien loin d’être brillante, malgré l’autosatisfaction manifeste qu’affiche le Président sortant.




DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...