Archive mensuelle de avril 2015

Programme de bitumage du réseau routier

bitume

Une première réaction au courrier des élus de Cap sur l’Avenir envoyé la semaine dernière aux responsables des collectivités :

Le Président de la FEABTP, Roger Hélène, souhaite qu’un état des lieux sur la mise à niveau des réseaux et des corps de chaussées et trottoirs des collectivités de Saint-Pierre et Miquelon soit établi au plus vite.

La Fédération se dit également prête à participer à toute réunion de travail technique qui serait organisée par les collectivités.

 

Plan de bitumage : après le consensus, l’action !

Les élus municipaux de Cap sur l’Avenir ont dénoncé l’état délabré de notre réseau routier lors de la séance du Conseil Municipal du 2 avril  dernier.

Après avoir proposé qu’un courrier commun, majorité et opposition, soit adressé au Ministère des Outre-Mer afin de solliciter une aide financière pour accompagner la commune dans sa volonté de rénover ses chaussées, cette initiative a suscité depuis beaucoup d’intérêt.

Mais après les paroles, passons aux actes !

C’est pourquoi les élus de Cap sur l’Avenir viennent d’adresser un courrier (ci-dessous) aux trois responsables des collectivités locales afin que soit organisée dans les plus brefs délais une réunion de travail pour définir les besoins et capacités de financement de chaque collectivité pour ensuite proposer à l’Etat un plan pluriannuel de bitumage.

 

fichier pdf CSA_DDE AIDE_RENOVATION CHAUSSEES

 

Y’en a marre des trous et des gueguerres !

CM.1.020415

Lors de la réunion du Conseil Municipal de Saint-Pierre du jeudi 2 avril 2015, les élus d’opposition de Cap Sur l’Avenir ont tenu à souligner deux sujets qui exaspèrent au plus haut point une grande majorité de la population, à savoir l’état désastreux de notre réseau routier et le climat délétère qui existe entre la Mairie de St Pierre et le Conseil Territorial.

Profitant d’une délibération sur le Droit de Débarquement, une taxe douanière qui soulève un enjeu de compétences, le conseiller municipal et porte parole du groupe Cap Sur l’Avenir, Yannick CAMBRAY a déclaré :

« Madame le Sénateur-Maire,

Mesdames et messieurs,

Chers collègues,

Je profite de ce vote pour vous livrer quelques réflexions « pêle- mêle » mais dont certaines ont un lien indirect avec cette délibération.

Je vois déjà certains lever les yeux au ciel ou d’autres soupirer en pensant « qu’est-ce qu’il a à dire encore celui là ! » Désolé, mais il faut bien donner un peu de consistance à cet ordre du jour bien « squelettique » et peu motivant pour les élus que nous sommes.

Voilà un an que nous sommes élus au sein de cette assemblée (eh oui, déjà 1 an !) et nous constatons que bien peu de choses ont évolué, pour ne pas dire quasiment rien.

Rassurez-vous, je ne reviendrai pas sur ce sujet, je l’ai largement développé lors de notre dernière séance.

Comme à chaque printemps, je ne vais pas, non plus, m’étendre outre mesure sur les sujets récurrents qui pointent le bout de leur nez à la fonte des neiges comme celui de l’apparition des fameux « nids de poule », terme inapproprié d’ailleurs étant donné l’état de plus en plus lamentable de notre réseau routier qui fait plus penser aux routes d’une ville touchée par une guerre civile qu’à celle d’une ville bien paisible comme la nôtre. J’exagère à peine ! (permettez-moi en passant, de souligner le travail remarquable des ouvriers de la voirie qui font le maximum pour tenter de parer au plus pressé)

L’Etat de nos rues s’explique du simple fait que la municipalité n’a pas mis les moyens financiers adéquats pour simplement entretenir notre réseau routier au cours des dernières années. Il n’y a donc rien d’étonnant à cet état de fait.

Pour notre part, nous estimons qu’un plan sur 10 ans afin de remettre notre réseau à niveau est plus qu’urgent, un plan sur 10 ans avec un minimum d’1,5 MILLION d’Euros par an !

Pour revenir à cette délibération sur le droit de débarquement, nous allons voter « pour », bien évidemment, puisqu’elle n’entraîne aucune augmentation, une délibération rendue nécessaire, semble-t-il, dans le cadre du fameux débat juridique sur les compétences des collectivités.

Permettez moi tout de même de me faire, ici, le porte parole d’une exaspération qui se fait de plus en plus jour au sein de la population (et que nous partageons) sur l’incessante et fatigante « gueguerre » qui « mine » le débat politique local depuis ces derniers mois et qui épuise nos énergies jusqu’à l’écoeurement ! Je veux parler de la « gueguerre » que se livrent le Conseil Territorial et la Mairie de Saint-Pierre.

Pas une semaine, pas un jour presque, sans qu’une polémique entre le Conseil Territorial et la Mairie ne fasse la « une » de l’actualité et ne pollue les réseaux sociaux. Que de temps perdu ! Que de gâchis financiers ! Quel spectacle navrant pour nos concitoyens !

Que ce soit le financement de l’enseignement privé, celui de la crèche, la desserte de l’île aux marins, le transport scolaire, le traitement de nos déchets via le SYGED, la régie « Espaces Verts » etc…. (et j’en passe et des meilleurs) tout est sujet à polémiques !

En pendant ce temps là, qui paye ? qui subit les conséquences ? qui est pénalisé par ces « gueguerres » continuelles sinon la population ??

Comme je l’ai déclaré en décembre dernier lors du Débat d’Orientation Budgétaire, et de mon point de vue, vivement la collectivité unique pour mettre fin à ce spectacle désolant que Conseil Territorial et Municipalité offrent à nos concitoyens !

On trouve étrange que rien n’avance, que rien ne bouge dans notre archipel ! Normal, puisque les collectivités passent leur temps à se chamailler. Que de temps perdu et d’énergie gaspillé ! Il est temps de siffler la fin de la récréation et de travailler enfin pour l’intérêt général.

Vous savez, à 53 ans, ma carrière politique est derrière moi. Je n’ambitionne à rien. Je me permets simplement de « tirer la sonnette d’alarme » de temps en temps et j’espère tout simplement que les « grands élus » et les adultes responsables que vous êtes censés être se ressaisiront et mettront un terme à ces querelles ridicules et stériles qui ne pénalisent au final que notre archipel et sa population.

Pour ma part, l’une des solutions que je vois et que je défends pour que notre petit archipel de 242 km2 et de 6000 habitants s’en sorte, c’est le passage à une collectivité unique qui mettrait un terme à tout ce gâchis, à cette guerre des « egos » !

L’archipel et sa population souffrent de ce spectacle.

Il faut en sortir….. et VITE !

Merci de votre attention »

Suite à cette intervention, une discussion animée s’est instaurée entre les 5 élus de Cap Sur l’Avenir présents à cette séance et le Sénateur-Maire, Mme Karine CLAIREAUX.

Au final, et sur proposition d’Oswen LAFITTE, un courrier commun majorité-opposition sera rédigé et envoyé au Gouvernement pour tenter d’obtenir une subvention exceptionnelle sur plusieurs années afin de tenter de remettre à niveau le réseau routier de la ville de St Pierre qui se trouve être dans un piteux état.

Une initiative constructive que nous tenions à souligner.

Le plus beau poisson d’avril !

« Les rencontres du Conseil Territorial : les élus vous donnent la parole…« 

superpoissonVoilà la belle annonce que nous fait le Président du Conseil territorial sur son blog en ce 1er avril 2015 !
Après nous avoir fait le show du « grand démocrate », défenseur de la liberté d’expression sur le plateau de l’émission « Ça vous regarde » sur les valeurs républicaines la semaine dernière, voilà que Stéphane Artano s’érige en « grand libérateur » de la parole !

Si lui est amnésique… pas nous !

Refaites donc un petit tour sur un article révélateur sur la vraie nature du PCT, que nous avions publié le 1er mars 2011, intitulé « Les faits du Prince… », dans lequel nous dénoncions déjà une série de manoeuvres du Président Artano pour museler l’opposition, mettre à l’écart les autres collectivités, ou encore interdire l’accès des bâtiments de la Collectivité aux journalistes locaux, car une chronique un peu caustique lui avait déplu :

http://capsurlavenir975.unblog.fr/2011/03/01/les-faits-du-prince/

Et puis, pour quelqu’un qui souhaite échanger et entendre ce que vous avez à dire… essayez donc de laisser un commentaire sur son blog… la fonction n’est pas activée !

« Des réunions d’échanges, sans filtre » qu’il annonce… sans doute pour mieux nous enfumer…

Ah, il ne manque pas d’air not’ Président, mais il est vrai qu’un 1er avril, tout est permis, même de croire que nous mordrons tous à l’hameçon !




DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...