Marre de la censure ? Votez Cap Sur l’Avenir !

democratie

La révision du statut de SPM menée en 2006 et 2007 par le Président fraîchement élu Stéphane Artano a instauré une nouvelle règle totalement inéquitable pour les élections au Conseil Territorial de SPM : il y a une campagne TV et radio officielle, payée par l’Etat, qui donne mécaniquement 4 fois plus de temps de parole à la liste sortante qu’à toutes les autres listes cumulées !!!

Explication :

C’est l’effet cumulé des dispositions spécifiques à SPM introduites dans le Code électoral et du système de  »prime majoritaire » des sièges qui est plus important à SPM que dans n’importe quel autre Conseil général ou Conseil régional de France !!!

Par cette modification, Il a délibérément limité la présence et les droits de toute opposition.

Stéphane Artano en a largement profité en 2012, et encore cette fois-ci : 2 heures de temps de parole TV et radio contre moins d’une demi-heure pour Cap sur l’Avenir !

Et encore, nous avons 4 sièges, imaginez si une liste totalement nouvelle arrivait, elle aurait juste le temps de vous dire « bonjour, merci de voter pour nous, aurevoir » ??!

Qu’allons-nous faire ?

A la tête de la Collectivité, Cap sur l’Avenir s’engage à modifier sans délai ces dispositions incontestablement anti-démocratiques !

Mais en attendant plus de démocratie, nous vous laissons choisir les aspects de notre programme sur lesquels vous souhaitez qu’on insiste à travers les spots ou autres vecteurs !

A vos claviers !!!

L’équipe de Cap Sur L’Avenir

 

1 Réponse à “Marre de la censure ? Votez Cap Sur l’Avenir !”


  • C’est en effet un sérieux accroc à notre belle devise républicaine. L’égalité a été emportée il y a une dizaine d’années par une tempête tropicale nommée Stéphane…et cela me gêne (euphémisme pour rester polie !) profondément.

Laisser un Commentaire




DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...