Un nouveau Président pour la CT : nouvel élan ou continuité ?

CT Mardi 24 octobre se réunissait en séance officielle le Conseil Territorial afin d’élire son nouveau Président. Sans surprise, Stéphane Lenormand a été élu à l’unanimité moins deux abstentions. A cette occasion, le conseiller d’opposition Cap sur l’avenir Matthew Reardon a prononcé l’allocution suivante: Monsieur le Sénateur-conseiller territorial, Monsieur le nouveau Président du Conseil territorial, Madame et messieurs les Vice-Présidents, Mesdames et messieurs les membres du Conseil exécutif, Mes chers collègues conseillers territoriaux, Au nom des conseillers de Cap Sur l’Avenir, je tiens tout d’abord à vous féliciter, M. Lenormand, au moment de votre ascension au poste de Président de la Collectivité Territoriale. Une tâche difficile, et à plus forte raison lorsqu’il s’agit de remplacer celui qui avait été choisi par la population pour présider la Collectivité. Mais je suis confiant que l’expérience qui est la vôtre, et les nombreuses années d’exercice sous le Président sortant, vous permettront d’être à la hauteur afin de le remplacer dans cette fonction essentielle.

A l’heure où les finances de la Collectivité sont dans l’état que nous connaissons, il est plus important que jamais d’être à la hauteur de l’ensemble des enjeux…

A l’heure où les finances de la Collectivité sont dans l’état que nous connaissons, il est plus important que jamais d’être à la hauteur de l’ensemble des enjeux, et de ne rater aucune occasion de faire avancer l’intérêt de l’Archipel. C’est donc à ce titre que je me permets de revenir sur une question d’actualité urgente, soit le refus incompréhensible de la Collectivité de participer, ni même de permettre à ses agents de participer, aux Assises des Outre-Mer. Il s’agit pourtant de travaux collectifs, en dehors des partis et des considérations de politique politicarde, souhaités par l’Etat pour adapter son action et améliorer la vie des gens dans chaque territoire. Engagement fort de campagne du Président de la République, ces travaux portés par Annick Girardin sont une occasion en or pour l’Archipel, qui doit nous permettre d’obtenir des avancées concrètes, y compris sur le plan financier.

Ce refus de la Collectivité territoriale de Saint- Pierre-et-Miquelon — seule parmi toutes les collectivités en Outre-mer — de participer à ces travaux, risque de mettre ces avancées en péril…

Ce refus de la Collectivité territoriale de Saint- Pierre-et-Miquelon — seule parmi toutes les collectivités en Outre-mer — de participer à ces travaux, risque de mettre ces avancées en péril, pour ce qui semblerait être — à défaut de meilleure explication — des raisons bassement politicardes. Pourtant, la Collectivité a tout à gagner à obtenir de l’Etat aujourd’hui des engagements précis dans le cadre des Assises, engagements qui nous mettraient en position de force pour obtenir un maximum de financements à l’avenir, notamment lors du prochain contrat de projets Etat-Collectivité. Dans votre discours d’investiture, vous avez évoqué un problème de confiance envers l’Etat. C’est non seulement très grave, Monsieur le Président, mais c’est hors sujet. Il n’est pas question de confiance envers l’Etat, mais de confiance envers la population, envers les entreprises, et envers les responsables socio-économiques. Les Assises, c’est eux!

En tout état de cause, vous ne ferez croire à personne que c’est en refusant le dialogue qu’on fera avancer l’Archipel.

En tout état de cause, vous ne ferez croire à personne que c’est en refusant le dialogue qu’on fera avancer l’Archipel. Avec votre prise de fonctions aujourd’hui, Monsieur le Président, vous disposez de possibilités d’action et de décision qui n’étaient pas les vôtres il y a encore quelques jours. Aussi, dans l’espoir que vous puissiez assumer et exercer pleinement votre nouveau rôle, je me permets à mon tour de vous demander, au nom de la population qui nous a élus, de revenir sur cette décision dangereuse et injustifiable, afin que la Collectivité et ses agents puissent prendre la place qui doit être la leur autour de la table des Assises.

…évoquer le dossier des ferries et réitérer la demande des conseillers territoriaux de Cap Sur l’Avenir de pouvoir obtenir la copie de l’ensemble des éléments de projection financière…

Je me permets également de profiter de cette occasion pour évoquer le dossier des ferries et réitérer la demande des conseillers territoriaux de Cap Sur l’Avenir de pouvoir obtenir la copie de l’ensemble des éléments de projection financière, les estimations de coût des billets passagers et fret, ainsi que les fréquences de rotations pour ces ferries qui sont censés arrivés dans une question de jours — en espérant, Monsieur le Président, que vous n’aurez pas à débuter vos fonctions en endossant la responsabilité d’un nouveau retard dans l’arrivée et la mise en service de ces navires. Le Président sortant s’est engagé à nous fournir l’ensemble de ces éléments sur les ferries depuis le printemps dernier — nous les attendons toujours, mais je suis confiant que vous saurez respecter et tenir cet engagement de transparence et de démocratie. Sachez en retour, Monsieur le nouveau Président de la Collectivité, que vous pourrez compter sur les conseillers territoriaux de Cap Sur l’Avenir pour assurer notre rôle de proposition, de soutien à chaque fois que c’est possible, de contrôle et d’opposition à chaque fois que c’est nécessaire. Merci.

  • La réaction de Matthew Reardon sur SPM 1ère la radio:

0 Réponses à “Un nouveau Président pour la CT : nouvel élan ou continuité ?”


Les commentaires sont fermés pour l'instant.



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...