• Accueil
  • > Archives pour novembre 2017

Archive mensuelle de novembre 2017

La municipalité enlisée …

17309935_10155068963223396_4783685320083799665_o

A l’annonce de la décision de la majorité municipale de réduire de manière drastique et unilatérale le déneigement de bon nombre de personnes âgées, les élus de Cap Sur l’Avenir ne peuvent que s’insurger.

Nous avons laissé la vague médiatique déferler, les querelles de clochers entre la Mairie et le Conseil Territorial s’éteindre … Nous pensions bien naïvement qu’une solution serait trouvée, que chacun retrouverait le bon sens et la solidarité dont il doit faire preuve en tant qu’élu.

Au bout du compte quelle solution pour nos aînés ? Aucune !

Cette décision sans concertation, sans préavis et surtout à la veille des premières neiges ne peut être que regrettable et dommageable pour nos aînés.

Il s’agit ici d’un vrai choix politique, camouflé derrière un faux argumentaire financier ! Les choix de la majorité, il faut qu’elle les assume !

Nous ne reviendrons pas ici sur les débats que nous avons eus depuis bientôt 20 ans au sein de cette assemblée, mais visiblement à force d’obstination on va droit dans le mur !

Argumenter aujourd’hui sur la pénibilité au travail alors que cela fait des années que les agents municipaux se démènent (et c’est rien de le dire !) pour rendre au mieux un service à la population et qu’on leur « sucre », sans préavis, leur supplément salarial durement gagné, c’est un comble !

Quand on se dit de gauche, on agit en femmes et hommes de gauche !

Violences faites aux femmes à St Pierre et Miquelon : il est urgent d’agir !

IMG_0667

Le Conseiller Economique, Social et Environnemental de St-Pierre et Miquelon, Yannick CAMBRAY, a rencontré ce vendredi 10 novembre le nouveau Président du Conseil Territorial, Stéphane LENORMAND.

Une rencontre de courtoisie mais néanmoins studieuse, puisque Yannick CAMBRAY souhaitait remettre en mains propres au Président LENORMAND le rapport adopté en début d’année par le CESE « Combattre les violences faites aux femmes dans les Outre-mer » et plus particulièrement la note qu’il avait rédigée en février dernier , suite à une série d’entretiens entre octobre 2016 et janvier 2017, sur ce fléau dans notre Archipel.

Yannick CAMBRAY a plaidé pour la mise en place d’un plan local de lutte contre les violences faites aux femmes qui soit le fruit d’un travail de concertation avec l’ensemble des acteurs locaux. Il estime en effet que la situation est préoccupante.

Deux chiffres doivent nous interpeller :

- Jusqu’en 2012 (date de sa dissolution) environ une cinquantaine de femmes par an étaient suivies par l’association IRIS pour faits de violences.
- En 2016, le tout récent bureau d’accueil d’aide aux victimes, n’a reçu que 6 plaignantes.

On doit donc s’alarmer sur la « disparition » des victimes ! 50 femmes suivies par an avant 2012, 6 en 2016 !
Que sont-elles devenues entre 2012 et 2016 et que deviennent-elles depuis ?

Face à cet implacable constat, il est urgent d’agir !

Le Président du Conseil Territorial, Stéphane LENORMAND, s’est montré très sensible à cette cause ainsi qu’ à l’analyse et aux préconisations formulées dans cette note.

Il faut en effet rompre la « loi du silence » et permettre de libérer la parole des femmes victimes de violences. A Saint-Pierre et Miquelon, comme ailleurs, nous sommes tous concernés.

La note de Yannick CAMBRAY : fichier pdf Note CESE

Avis du CESE : http://www.lecese.fr/travaux-publies/combattre-les-violences-faites-aux-femmes-dans-les-outre-mer




DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...