Archive pour la Catégorie 'Pouvoir d’achat'

Prix des carburants dans l’Archipel

Les élus locaux de Cap sur l’avenir ont saisi hier le Préfet de l’Archipel afin de lui demander des éclaircissements sur le maintien des prix des carburants à Saint-Pierre-et-Miquelon malgré la chute importante du cours du pétrole au niveau international.

Yannick Cambray et David Dodeman demandent au Préfet de diffuser le plus largement possible des explications claires, simples et précises, notamment sur le fonctionnement de la caisse de compensation, jugeant son communiqué du 19 janvier dernier comme un bon support pédagogique, mais insuffisant.

Les élus locaux de Cap sur l’avenir rappellent l’importance de ce dossier crucial pour les ménages et entreprises de I ‘Archipel.

Le courrier : fichier pdf CSA_PREF.210115

Retraites et pouvoir d’achat : l’appel à la grève de l’intersyndicale CFDT-CGT-FO

Le 24 juin dernier, plus de 500 personnes se sont mobilisés dans l’archipel pour manifester contre la réforme des retraites que nous imposent le Gouvernement FILLON et le Président SARKOZY avec sa majorité UMP.

Au coeur des préoccupations des manifestants, on trouvait également des dossiers plus locaux comme celui de la revalorisation des retraites de la CPS et de l’ENIM, ainsi que la vérité et la transparence sur les prix.

Trois mois se sont écoulés depuis cette forte mobilisation et force est de constater que rien n’a bougé ! Bien au contraire, au niveau national, les députés UMP ont fait fi du succés des mobilisations du 24 juin et du 7 septembre en Métropole et ont adopté le projet de loi sur les retraites.

Sur le plan local, l’intersyndicale CFDT-CGT-FO appelle à une nouvelle mobilisation pour ce jeudi 23 septembre.

Dans la continuité de son combat pour la défense du pouvoir d’achat et pour la revalorisation des retraites du Privé et de l’ENIM, Cap Sur l’Avenir s’associe de nouveau pleinement à cette nouvelle journée d’action de ce jeudi 23 septembre.

Soyons tous solidaires pour que le Gouvernement comprenne enfin la justesse et l’urgence de nos revendications.

Le point de ralliement est fixé par l’intersyndicale à 9h00, ce jeudi 23 septembre, sur la Place du Général de Gaulle.

Le Conseil territorial apportera-t-il son obole à la mesure du RSTA ?

Le lundi 18 mai dernier, Annick Girardin et Yannick Cambray ont invité les acteurs socio-économiques à la CACIMA, afin de présenter la mesure du RSTA (Revenu Supplémentaire Temporaire d’Activité), qui consiste en une aide du Gouvernement de 100 euros aux plus bas salaires (salarié à temps complet touchant jusqu’à 1,4 fois le SMIC, soit 1842 euros) durant 36 mois, à partir de ce mois de Juillet.

Dans les autres DOM, l’aide gouvernementale de 100 euros est complétée par deux volets, à savoir : une part de 50 euros prise en charge par les conseils généraux et régionaux et une part de 50 à 100 euros versée par les entreprises, suite à des accords salariaux.

Les dirigeants du monde socio-économique présents à cette réunion ayant exprimé un a priori favorable pour une participation à cette nouvelle mesure, Yannick Cambray a saisi ce jour par courrier le Président du Conseil territorial, afin de savoir si la Collectivité, comme dans les autres DOM, était d’accord pour compléter l’aide du Gouvernement.

Pour mémoire, Cap sur l’avenir avait proposé au cours de la séance du Conseil territorial du 15 mai dernier, que la Collectivité complète le RSTA, comme ailleurs en outre-mer. Stéphane Artano, invité du JT de RFO le soir même de la séance officielle, avait déclaré qu’il était prêt à étudier la question si Yannick Cambray était capable de réunir les acteurs économiques et obtenait un avis favorable de leur part… c’est maintenant chose faite.

Si le Conseil territorial, au même titre que les acteurs économiques jouent le jeu, les bas salaires répondant aux critères cités ci-dessus, pourraient se voir attribuer dès ce mois de juillet, un complément de revenu de 200 euros par mois durant 36 mois.

A noter que le RSTA étant rétroactif au 1er mai 2009, ce ne serait pas moins de 600 euros qui leurs seraient versés pour le mois de juillet. De quoi redonner un réel coup de pouce au pouvoir d’achat de ceux qui en ont le plus besoin.

Le Conseil territorial apportera-t-il son obole à la mesure du RSTA ? dans Pouvoir d'achat pdf pctrsta110609.pdf

CSA rencontre les dirigeants d’entreprise concernant leur participation possible au RSTA

Les deux conseillers territoriaux de Cap Sur l’avenir, Annick GIRARDIN et Yannick CAMBRAY, ont organisé une réunion d’information pour les professionnels du secteur économique de l’Archipel ce lundi 18 mai à 18h dans les locaux de la CACIMA.

Cette réunion avait pour objectif d’informer les dirigeants d’entreprise sur le RSTA (Revenu Supplémentaire Temporaire d’Activité), une mesure destinée à redonner du pouvoir d’achat aux salariés percevant des bas salaires (jusqu’à 1,4 SMIC, soit 1842 euros).

Note explicative sur le RSTA : CSA rencontre les dirigeants d'entreprise concernant leur participation possible au RSTA dans Economie pdf notersta180509.pdf

Les dirigeants du monde socio-économique de l’Archipel présents à cette réunion (dont des représentants des secteurs du BTP, Pêche, Tourisme, Service et Commerce) ont exprimé, a priori, un avis favorable sur cette nouvelle mesure, étant bien entendu qu’une position officielle ne pourra être prise qu’une fois connu l’avis de l’ensemble des employeurs. Une inter-syndicale patronale devrait se créer et se réunir tout prochainement, et des réunions de travail être programmées avec le Conseil territorial et les autres organisations syndicales de salariés.

L’objectif des élus de Cap Sur l’avenir dans ce dossier est donc atteint.

Le dialogue social doit désormais prévaloir, au Président du Conseil territorial maintenant de  mettre en phase ses paroles avec ses actes.

Rappelons que l’objectif essentiel de cette mesure est de donner un véritable « coup de pouce » au pouvoir d’achat des salariés de l’Archipel qui en ont le plus besoin et de relancer par la même occasion l’activité économique par la consommation.

Yannick CAMBRAY

Fonctionnaires, le Gouvernement frappe fort… et tout le monde sera touché !

Mettre un terme au fait que des retraités fonctionnaires d’Etat métropolitains puissent venir s’installer Outre-mer pour bénéficier d’une « sur-retraite » alors qu’ils n’y ont jamais mis les pieds, cela ne nous choque pas.

Mais derrière la suppression de ces « retraites dorées », c’est à une réforme plus générale du système de retraite Outre-mer que nous aurons droit. Et cela, peu de monde semble le réaliser…

Le Gouvernement souhaite en effet remettre en cause – de façon générale cette fois – les régimes de retraite Outre-mer dans les trois fonctions publiques, avec certainement en arrière pensée, la fin de l’indexation des salaires pour tous les fonctionnaires actifs !

Après la suppression des « retraites dorées » que nous approuvons, le Gouvernement souhaite :

-    mettre fin à l’Indemnité Temporaire de Retraite (I.T.R.) de tous les fonctionnaires d’Etat, sans exception, d’ici à 2027, et là attention… vous êtes tous concernés… de la catégorie A à la catégorie C ;
-    mettre fin à la bonification d’ancienneté d’une année pour trois ans d’activité, des fonctionnaires d’Etat, territoriaux et hospitaliers ! (le Gouvernement entend ramener cette bonification à une année de gagnée pour dix ans d’activité !).

Avec cette réforme, au-delà des fonctionnaires,
c’est tout l’Archipel qui est concerné,
car c’est l’ensemble de notre économie qui va trinquer !

Cette perte annoncée du pouvoir d’achat de l’ensemble des fonctionnaires, actifs et retraités confondus, aura une incidence directe sur l’économie de Saint-Pierre et Miquelon et touchera donc, par ricochet, les autres secteurs que sont les Services, le Commerce et le BTP.

Moins d’argent dans le circuit économique local,
c’est un appauvrissement assuré pour tous !

Plutôt que de niveler par le bas le taux des retraites, c’est  une revalorisation des retraites du privé que nous réclamons au Gouvernement.

Afin de débattre sur cette réforme des retraites de la fonction publique, et dans le but de définir un plan d’action pour manifester notre opposition à celle-ci, le mouvement « Cap Sur l’Avenir » organise une réunion d’information le mardi 14 octobre à 18h à la permanence du mouvement, 7 rue René Autin à Saint-Pierre (ex épicerie Robin Drillet).

Bienvenue à tous !

La version PDF de la circulaire déposée dans les commerces :

Fonctionnaires, le Gouvernement frappe fort… et tout le monde sera touché !  dans Economie pdf communiqucsa091008.pdf




DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...