CT : 12,5 millions de déficit en 2017, ça ne nous fait pas rire !

CT_240418Sur le plateau du JT du 24 avril, le Président de la Collectivité Territoriale, Stéphane Lenormand, s’est permis de faire de l’humour pour seule réponse à l’inquiétude exprimée par l’opposition quant à la « bonne »  santé du budget de la Collectivité présentée par le PCT.
Mais les chiffres sur lesquels nous nous basons sont ceux de la CT, et ils sont tenaces.
Le compte de gestion 2017 soumis par la CT pour approbation en séance mardi 24 avril précise bien qu’en 2017, ce sont près de 15 million d’euros d’emprunts qui sont comptabilisés comme recettes, pour aboutir à ce soi-disant « excédent » budgétaire de 2,5 millions.
Mais les emprunts ne tombant qu’une fois, or les dépenses et les frais continueront de courir sur les années à venir (notamment s’agissant des ferries).
Si l’on regarde objectivement des chiffres, cela fait bien 12,5 millions d’euros de déficit annuel réel, hors emprunts.
C’est évidemment inquiétant pour la gestion et l’avenir de la Collectivité, et encore davantage lorsque l’on constate qu’en même temps, seulement 61% des investissements programmés sur l’année ont été réalisés, ce qui veut dire qu’on est à 12,5 millions d’euros de déficit hors emprunts, alors-même que 2/5 des investissements et chantiers prévus par la Collectivité n’ont pas été réalisés.
Les chiffres sont tenaces, Monsieur le Président, et l’opposition tout autant !

Mairie de Saint-Pierre : le point de vue de Cap sur l’Avenir !

Saint-Pierre et Miquelon la 1ère ne nous ayant pas permis de nous exprimer suite à la prestation de Madame Claireaux, Maire de Saint-Pierre au journal télévisé du 21 février, nous avons pris la liberté de faire notre propre mise au point.

La CASODOM a récompensé 46 nouveaux talents d’Outre-Mer, dont, pour la première fois, une jeune diplômée de l’Archipel : Noémie LENORMAND !

20180117_180559

En présence de la Ministre des Outre-Mer, Annick GIRARDIN, et du Conseiller Economique, Social et Environnemental de St Pierre et Miquelon, Yannick CAMBRAY (seul membre du Groupe de l’Outre-mer présent à cette cérémonie) 46 ultramarins sont venus enrichir le réseau des « Talents d’Outre-Mer » lors d’une cérémonie qui s’est tenue au Conseil Economique, Social et Environnemental à Paris le 17 janvier dernier.

Depuis 2005, l’association CASODOM ( Comité d’Action Sociale en faveur des originaires des Départements d’Outre-Mer en Métropole) récompense à travers l’opération « Talents de l’Outre-Mer » les mérites des jeunes français originaires de tous les outre-mer qui ont réussi un parcours d’excellence dans l’hexagone ou qui y ont enrichi leurs compétences.

L’objectif de cette cérémonie, selon le CASODOM  : « rendre visible les ultramarins qui se sont illustrés dans des parcours de haut niveau, les promouvoir en modèles susceptibles d’inciter les jeunes à tendre vers l’excellence quels que soient les obstacles rencontrés, et donner à nos concitoyens une image plus positive de nos Outre-Mer ».

Le cru de cette 7ème édition (ouverte pour la première fois aux jeunes des 11 territoires d’Outre-Mer) a mis à l’honneur Noémie LENORMAND, première originaire de SPM à devenir « Talent de l’Outre-Mer ».

Cette récompense souligne le parcours exceptionnel de cette jeune avocate de 25 ans qui possède un double cursus à la fois en droit français et en common law.

Félicitations à Noémie à qui je souhaite le meilleur dans son parcours professionnel.

Yannick CAMBRAY

Ferry Christmas !

ferrychristmas.CT

Comme nous, vous avez certainement été nombreux à regarder le Président de la Collectivité ramer sur le plateau du JT pour remonter le courant des questions de Mathias Raynaud concernant le dossier « Ferries ».

On ne sait pas vous… mais nous, on n ‘est pas rassurés du tout !

Quand pour seule réponse, le Président de la Collectivité nous dit qu’il réceptionnera  – ou pas – le marché Damen « en son âme et conscience » … c’est quasiment un  aveu qu’il y a bien un souci concernant les ferries ! Ce type d’argument ou de justification est quand même surprenant lorsque l’on parle d’un marché public…

Quoi qu’il en soit, il y en a un qui doit être bien content de ne plus être dans le siège de Président !

Notre Sénateur conseiller Stéphane Artano, qui se veut d’habitude si concret et péremptoire, n’a pas beaucoup fait avancer le débat : « Il me semble que la Commission centrale de sécurité s’est réunie au mois de décembre sur le dossier des navires, et qu’a priori, de ce que j’en sais, elle a émis un avis de conformité… » Comme disait Coluche : « J’étais pas là au début… j’ai pas vu la fin…« , bien vague tout cela, d’autant que ça n’a pas été confirmé par le Président Lenormand.

En tout cas, si on peut reconnaître quelque chose au Président Lenormand, c’est qu’il est bien courageux d’assumer ce dossier « Ferries », alors que toute l’opération a été montée et suivie de bout en bout par son prédécesseur, Stéphane Artano.

Après « T’as deux ferries, mais t’as pas de quais« , on risque d’avoir  « T’as des quais, mais t’as plus de ferries« … quel amateurisme, quel fiasco !

Ferry… pardon, Merry Christmas quand même !

 

 

Dossier « ferries » : la majorité du CT embarrassée par les questions de l’opposition

ferries2

Ce vendredi 22 décembre se tenait la séance officielle pour le budget primitif 2018 de la Collectivité territoriale.

En préambule, le conseiller de Cap sur l’Avenir, Matthew Reardon, a souhaité intervenir pour un « rappel au règlement ».

En effet, excédés par la remise quasi systématique au dernier moment des documents de séance et dans l’attente depuis des mois de réponses aux questions renouvelées de l’opposition, notamment concernant le dossier « Ferries », les conseillers territoriaux de CSA n’ont eu d’autre choix que de recourir à cette procédure pour signifier au Président Lenormand ces manquements aux dispositions du Règlement du Conseil territorial.

Par ailleurs, Matthew Reardon s’est fait le relai de nombreuses rumeurs persistantes et inquiétantes entendues en ville ou sur les réseaux sociaux concernant les ferries : problèmes de stabilité, non-conformités majeures, problèmes de poids, absence de permis de naviguer dans nos eaux…

Ainsi, Matthew Reardon a posé 5 questions concrètes au Président Lenormand, afin de faire la lumière sur cet investissement de plus de 50 millions d’euros engagé par l’équipe d’Archipel Demain avec l’argent des Saint-Pierrais et Miquelonnais.

  • Avez-vous procédé aux vérifications de conformité des navires avant d’avoir validé leur départ de Turquie vers l’Archipel ?
  • Avez-vous réceptionné officiellement ces deux Ferries ?
  • Les Ferries ont-ils leur certification pour naviguer dans nos eaux, notamment dans des conditions de glace hivernale ?
  • Les Ferries pourront-ils bien embarquer le cargo, dont les véhicules, et les passagers, sans être obligés de sacrifier l’un pour l’autre, ou de réduire leur vitesse à peau de chagrin ?
  • Enfin, les Ferries entreront-ils bien en service, comme il est toujours officiellement prévu, début janvier – et si ce n’est plus le cas, quand ?

Même avec l’aide du Sénateur-conseiller, ex-Président de la Collectivité, Stéphane Artano, le Président Lenormand a été incapable d’apporter des éléments de réponse qui auraient pu rassurer la population.

Un malaise semble même s’installer entre les deux « hommes forts » de la majorité.

La majorité Archipel Demain refusant de respecter ses obligations de base en matière de transparence démocratique, les conseillers de Cap sur l’Avenir ont décidé, en guise de protestation, de ne participer à aucune des délibérations de cette séance, ne souhaitant pas cautionner une telle démarche insincère, anti-démocratique, et surtout insultante envers la population.

  • L’intervention intégrale de Matthew Reardon : fichier pdf CT 221217_MR

 

12345...75



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...