• Accueil
  • > Recherche : cap avenir spm

Résultat pour la recherche 'cap avenir spm'

Annick Girardin, invitée de SPM 1ère

AG.SPM1ere_020519

Jeudi 2 mai, la rédaction de SPM 1ère recevait en studio radio la Ministre des Outre-mer.

L’occasion pour Annick Girardin d’évoquer les grands dossiers qui concernent les outremers, les dossiers SPM et les enjeux pour nos territoires des prochaines élections Européennes.

Mairie de Saint-Pierre : un budget primitif 2019 sans saveur…

CM.170119

Première réunion du Conseil municipal de Saint-Pierre ce jeudi 17 janvier, pour le budget primitif 2019.

A cette occasion, le conseiller de Cap sur l’avenir a souhaité s’adresser au membres du Conseil municipal.

  • L’intervention de Yannick Cambray : fichier pdf CM.170119_allocution.YC
  •  La mise au point de Yannick Cambray concernant l’attribution du FEI 2018 à la commune :

  • Un budget primitif sans saveur :

  • L’interview Yannick Cambray, invité du journal radio de SPM 1ère le 18 janvier à 12h30 :

Et comme SPM 1ère n’a fait aucune allusion (?) à l’allocution de Cap sur l’avenir à l’occasion du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB), nous nous permettons de publier ici l’intervention de Yannick Cambray : fichier pdf DOB2019_YC

Ferries : moins de passagers qu’en 2016, mais explosion des coûts !

ferries

Après des mois de refus de transmission à l’opposition des éléments demandés dans le dossier ferries (dont les pièces de l’emprunt et les prévisionnels en matière de coût et de passagers), la Collectivité a enfin décidé de nous transmettre quelques premiers éléments de bilan sur la « belle saison » à l’été 2018.

Des chiffres choisis et incomplets, mais déjà révélateurs de la faillite de la politique de la majorité sur la meilleure partie de l’année 2018.

Voici les chiffres annoncés par la Collectivité :

  • Plus de 965 000 euros de pertes financières sur les 3 meilleurs mois de l’année (!!!) ;
  • 4% « d’augmentation » des passagers sur Fortune par rapport à l’été 2017…  cependant, le Cabestan a été, à l’été 2017, hors service pendant plusieurs semaines et le flux de passagers avaient alors chuté de 6.2% sur par rapport à l’été 2016 ! Pour qui nous prend-on ?!

Et ce n’est malheureusement là qu’une partie des coûts réels payés par les contribuables locaux pour aboutir à moins de passagers qu’avec le Cabestan !

En effet, comme le reconnaît la majorité Archipel Demain, les 965 000 euros de perte sur les trois meilleurs mois de l’année, c’est sans compter les vrais coûts de personnel, les charges de l’emprunt colossal souscrit pour l’achat des deux ferries, les charges d’amortissement du matériel, les frais de location de bâtiment, les frais de construction du quai temporaire actuel (et encore moins du quai permanent à venir) et les « frais annexes » qu’on nous annonce sans donner de détail – sans parler du financement des travaux nécessaires sur Fortune !

Alors facile, Monsieur le Président, de chercher à balayer les problèmes en disant que Cap sur l’Avenir « n’a pas d’expérience » de gestion de la Collectivité…

Ce sont pourtant vos propres chiffres ci-dessus !

Si c’est cela l’effet de votre « expérience », Monsieur le Président, l’Archipel mérite mieux !

  • Les commentaires de Matthew Reardon sur SPM 1ère :

 

Fiasco et errances à la Collectivité… avec nos sous…

cable

Après la gestion calamiteuse du dossier ferries par la majorité Archipel Demain au Conseil Territorial, voilà un nouveau dérapage financier dans la gestion de la Collectivité, qui coûtera de nouveau cher aux contribuables locaux.

Ce nouvel épisode de la déprimante série « Fiasco et errances à la Collectivité avec nos sous », se déroule dans le cadre du marché pour la pose du câble numérique : 410 000 euros (!!!) de frais supplémentaires votés par la majorité pour compenser les erreurs, l’amateurisme et les modifications de dernière minute de la Collectivité dans le marché.

410 000 euros supplémentaires, auxquels il faut ajouter les 800 000 euros d’augmentation que la compagnie retenue par la Collectivité réclame désormais en plus aux contribuables locaux, et que la majorité Archipel Demain cherche désespérément à régler « à l’amiable ».

Cap sur l’Avenir ne peut pas rester silencieux face à ce nouveau dérapage incontrôlé dans les finances de la Collectivité territoriale… un de plus !

Dans les faits, la Collectivité n’aurait pas réglé suffisamment en amont avec les services compétents Canadiens, les problématiques de permis de construire et autres autorisations administratives pour les travaux de pose du câble en territoire Canadien.

Après « T’as 2 ferries, mais t’as pas d’quais ! », voici le nouvel épisode fiasco « T’as un gros cab’ mais où qu’tu l’branches ? »…

Si la majorité Archipel Demain au Conseil territorial pense faire du comique de répétition, nous ça ne nous fait pas trop rire, parce que la facture de leur amateurisme et incompétence, ce sont les contribuables de SPM qui la paieront au final !

La crise de parano du sénateur Artano

barbeles

Comme beaucoup d’entre vous, nous avons lu avec stupeur le dernier courrier du Sénateur Stéphane Artano adressé au Préfet Thierry Devimeux concernant les mesures de sécurité à mettre en œuvre avec l’arrivée, pourtant très attendue par la population, des vols directs entre Paris et SPM…

Le sénateur Artano, grand chantre de la fraternité, aurait-il perdu soudain toute son empathie pour son prochain ?

Quelle triste leçon républicaine fait-il ici à nos jeunes, quelle démonstration de fermeture d’esprit et de repli sur soi !

C’est vrai, peuple de SPM, comment pourrons-nous nous défendre face à cette invasion massive annoncée ?

Pauvre de nous, les Huns sont à nos portes !

Retranchons-nous amis, derrières les barrières éculées de la défiance envers l’étranger, de la peur et du refus de l’autre… cet autre qui, sur la plupart des vols directs, sera d’ailleurs un membre de notre famille qui aura su profiter de cette belle opportunité pour revenir au pays visiter les siens.

A quoi s’expose l’Archipel sans le « filtre protecteur » du Canada ?

A rien de plus qu’il y a 30 ans lorsque les flottes de pêche internationales escalaient encore dans nos ports, que l’Archipel bougeait, vivait et que l’économie florissait… grâce à qui ? Aux espagnols, portugais, allemands, russes, coréens, japonais… les étrangers quoi !

Le risque zéro n’existe pas, Monsieur le Sénateur, mais ce n’est pas en dressant des barbelés et des miradors autour de l’Archipel que celui-ci pourra renouer de nouveau avec la prospérité.

12345...18



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...