• Accueil
  • > Recherche : cap territorial

Résultat pour la recherche 'cap territorial'

Page 7 sur 34

Territoriales 2017 : co-construire notre avenir

bandeaucsa2

Le mouvement Cap sur l’avenir se prépare activement pour la prochaine échéance des territoriales de mars 2017 à Saint-Pierre-et-Miquelon.

Dans le cadre de nos réflexions sur le programme que nous sommes en train de finaliser, nous avons souhaité organiser cette consultation participative, pour vous permettre de partager avec nous votre vision du territoire et recueillir vos avis, vos suggestions et vos attentes en matière de développement économique, d’aménagement du territoire, d’action sociale, de dynamique culturelle et sportive…

Nous vous invitons à la co-construction de notre programme. Vos contributions viendront enrichir et compléter notre projet pour l’Archipel.

Pour participer, Rendez-vous dans la rubrique « CONTRIBUTIONS TERRITORIALES 2017″.

CONTRIBUTIONS TERRITORIALES 2017

bandeaucsa2

Le mouvement Cap sur l’avenir se prépare activement pour la prochaine échéance des territoriales de mars 2017 à Saint-Pierre-et-Miquelon.

Dans le cadre de nos réflexions sur le programme que nous sommes en train de finaliser, nous avons souhaité organiser cette consultation participative, pour vous permettre de partager avec nous votre vision du territoire et recueillir vos avis, vos suggestions et vos attentes en matière de développement économique, d’aménagement du territoire, d’action sociale, de dynamique culturelle et sportive…

Nous vous invitons à la co-construction de notre programme. Vos contributions viendront enrichir et compléter notre projet pour l’Archipel.

Alors n’hésitez-pas à nous soumettre vos commentaires via le formulaire ci-dessous.
(vous pouvez conserver l’anonymat si vous le souhaitez en entrant un pseudonyme et une adresse électronique non valide)

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

« On ne vit pas dans un monde de bisounours … »

logocsa

C’est ainsi que Mme Claireaux a qualifié le vote des élus de Cap Sur l’Avenir hier soir. Les conseillers municipaux de l’opposition ont (encore) voté contre l’augmentation de la taxe sur les ordures ménagères décidée par la majorité.
Plusieurs raisons à cela : 
  • le niveau de vie des ménages de l’Archipel leur permet-il une nouvelle dépense ? Pour mémoire, la taxe avait déjà augmenté de 35€ au cours du même mandat, soit au total 70€ en 3 ans. Le discours de Mme Claireaux lors de ses voeux aux institutionnels de ce lundi, où elle brossait un tableau pessimiste du développement économique de nos îles et aux difficultés auxquelles doivent faire face nos concitoyens, dénote largement avec l’augmentation votée hier par la majorité. Somme symbolique ? A l’heure où bon nombre d’entre nous éprouvent des difficultés même à se chauffer (et on ne parle pas ici à payer leur facture de câble ou d’internet comme a pu le dire Mme Claireaux sur les ondes il y a quelques jours), aucune somme n’est symbolique.  Ce n’est, en effet, pas un monde bisounours.
  • la raison invoquée pour l’augmentation de cette taxe est l’équilibre budgétaire de l’activité qui serait une raison sinequanone au transfert au Syged. Les syndicats mixtes sont soumis aux mêmes obligations d’équilibre réel du budget que les communes. Ceci étant, l’équilibre s’effectue effectivement sur la base des différentes sources de recettes potentielles du syndicat, qui ne comprennent pas simplement le produit des taxes et redevances affectées mais également les contributions des collectivités associées, le revenu des biens du syndicat, les sommes reçues en échange du service rendu, les subventions de l’Etat ou des collectivités, les dons et legs, ou encore le produit des emprunts. Il n’y a donc aucune automaticité entre déficit du Syged et augmentation des taxes, c’est un choix, et d’autres sont possibles.
  • l’implication de la municipalité dans le traitement des déchets n’est pas remise en cause, toutefois prendre seule la charge de l’ensemble des déchets du territoire est encore une fois un choix. Où est la Collectivité Territoriale dans ce dossier ? Il est temps que chacun prenne ses responsabilités. Hier Mme Claireaux a interpellé les conseillers de l’opposition : « Qui disait il y a quelques années qu’il fallait traiter les déchets coûte que coûte ? ». C’est la loi, Mme Claireaux, et la loi s’applique à tous.
  • certains de nos compatriotes nous ont interpellés : « plus on trie, plus on paye ! ». Triste constat. Loin de nous l’idée de démotiver les gens en matière de tri : nous avons été les premiers à porter le développement durable et la gestion des déchets dans l’Archipel. Certains à l’époque nous prenaient pour des hurluberlus … Pour les élus de Cap Sur l’Avenir, appliquer le principe du pollueur-payeur serait sans doute plus judicieux que de solliciter à nouveau les contribuables.
  • jusqu’où irons-nous ? Aujourd’hui aucune évaluation n’est possible des coûts à venir en matière de traitement des déchets et donc de l’augmentation prévisible des taxes. A ce jour, les redevances couvriraient presque 2/3 du coût actuel du traitement. Il reste encore au moins 1/3 à trouver… Plusieurs choix politiques ont grévé le budget communal, comme celui de racheter pour 700 000 € à la collectivité le bâtiment des espaces verts, déjà payé par nos impôts une première fois.

Les élus de CSA n’ont pas manqué de rappeler à Mme Claireaux qu’elle s’était engagée, lors de la campagne de 2014, à ne pas augmenter les taxes durant son mandat. Les électeurs apprécieront.

 


2017 année électorale : pensez à vous inscrire sur les listes électorales et/ou faire votre procuration de vote

scrutin

Durant l’année 2017 la population sera appelée à se rendre aux urnes pour des scrutins importants pour l’Archipel et notre pays :

  • mars 2017 : élections territoriales
  • avril 2017 : élection Présidentielle
  • juin 2017 : élections législatives

Il ne reste que quelques jours pour s’inscrire sur les listes électorales de Saint-Pierre et de Miquelon.

Par ailleurs – notamment à l’attention des étudiants qui sont de retour à SPM pour les fêtes de fin d’année – si la procédure reste simple à partir de la Métropole, elle est un peu plus contraignante à partir du Canada, aussi pensez à faire votre procuration de vote à l’occasion de votre séjour, ça ne vous prendra que quelques minutes en vous rendant au palais de justice à Saint-Pierre ou à la gendarmerie à Miquelon.

Comment faire la démarche ?

Le mandant se présente en personne auprès des autorités compétentes :

  • Il présente un justificatif d’identité admis pour pouvoir voter (carte nationale d’identité, passeport ou permis de conduire par exemple).
  • Il remplit un formulaire où sont précisées plusieurs informations sur le mandataire : nom de famille, nom d’usage, prénom(s), adresse et date de naissance. Ce formulaire inclut une attestation sur l’honneur mentionnant le motif de l’empêchement. Il peut s’agir par exemple d’une absence liée à des vacances ou des obligations professionnelles. Il n’y a pas lieu de fournir de justificatif sur la nature de l’absence.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1604

Ne laissez pas les autres choisir pour vous, voter c’est important !

 

 

Saint-Pierre et Miquelon au centre des débats du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) !

CESE

Lors de son dernier déplacement à Paris (du 8 au 15 mai), le Conseiller Economique, Social et Environnemental de St Pierre et Miquelon a participé à différents rendez-vous et rencontres de travail mettant à l’honneur l’Outre-Mer et plus particulièrement notre Archipel. Sans bruit ni tapage médiatique, Yannick CAMBRAY poursuit son mandat avec l’objectif de faire entendre notre « voix » au sein de cette Institution.

* Le mardi 10 mai, dans le cadre des travaux de la Délégation Outre-Mer du CESE dont il est membre, le Conseiller de SPM a eu le plaisir d’accueillir le Président de la Collectivité Territoriale, M. Stéphane ARTANO. La Délégation doit rendre d’ici à la fin de cette année un rapport ayant pour thème « le Tourisme Durable en Outre-Mer ». Etant donné que le « fil conducteur » du 11ème FED (Fonds Européen pour le Développement) octroyé à l’Archipel est justement le tourisme durable, Yannick CAMBRAY  avait sollicité le Président ARTANO pour être auditionné par la Délégation Outre-Mer afin qu’il apporte son témoignage dans le cadre de cette auto-saisine. Cette audition de plus d’une heure a permis au Président du CT de mettre en avant la problématique et les enjeux du tourisme durable pour St Pierre et Miquelon.

* Le mercredi 11 mai, l’ensemble des Conseillers Economiques, Sociaux et Environnementaux d’Outre-Mer ont reçu pour un déjeuner de travail Frédéric POTIER, le Conseiller Outre-Mer du Premier Ministre, Manuel VALLS. Une occasion pour Yannick CAMBRAY d’évoquer la prochaine visite du Premier Ministre et d’insister pour que celle-ci se déroule sur deux jours, soit les 18 et 19 juin.

* Le mercredi 11 mai, Yannick CAMBRAY est intervenu en séance plénière du Conseil pour présenter la position du Groupe Outre-Mer sur le rapport intitulé « les circuits courts de distribution alimentaire ».

Vous trouverez ci-après l’intégralité de sa déclaration dans laquelle il a souligné deux sujets bien spécifiques à l’Archipel, à savoir :

-  La possibilité de profiter des vols militaires qui sont amenés à faire escale dans l’Archipel pour l’acheminement de produits frais (une demande faite par certains grossistes locaux lors de la venue du Président de la République en décembre 2014);

- La réalisation d’une étude sur la faisabilité d’une ligne aérienne directe entre notre Archipel et l’Hexagone.

* Toujours le mercredi 11 mai, mais en soirée cette fois, les Conseillers d’Outre-Mer ont été reçus  par la Ministre Annick GIRARDIN au Ministère de la Fonction Publique pour un dîner de travail. Une occasion d’échanger de façon très conviviale sur les problématiques des Fonctions Publiques en Outre-Mer ainsi que sur la future loi de programmation dite « égalité réelle dans les outre-mer » qui est en cours de préparation.

Yannick CAMBRAY a terminé son séjour par une réunion de travail le jeudi 12 mai avec la Ministre Annick GIRARDIN et le Député Stéphane CLAIREAUX sur des sujets spécifiques à l’Archipel.

 

L’intervention de Yannick CAMBRAY :

« Monsieur le Président, Monsieur le Rapporteur, Chers Collègues,

Nous, membres du Groupe de l’Outre-Mer, nous avons la singularité au sein de cette Assemblée d’être les seuls Conseillers à être « rattachés » ou « identifiés » à un Territoire.

De fait, lors de nos interventions, notre « regard » est souvent tourné vers ces territoires dont nous sommes les représentants. Oui, je sais que ça peut parfois « agacer », mais souligner nos « spécificités » lors des travaux du CESE permet de rappeler, autant que nécessaire, que ce qui va de soi pour l’hexagone, est souvent difficilement transposable en l’état dans les outre-mer.

Aussi, au nom du Groupe de l’Outre-Mer, je tiens à remercier le rapporteur et la section pour leur écoute quant aux enjeux ultramarins.

Les contraintes structurelles de nos territoires (selon le cas, l’éloignement, le climat, le manque de foncier, l’étroitesse des marchés, la très forte concurrence des pays tiers voisins …) font que certaines solutions proposées depuis Paris se heurtent souvent aux réalités de nos territoires, et apparaissent parfois déconnectées des contraintes de nos acteurs locaux. Ainsi que le rappelle le projet d’avis, la mise en place des Plans Régionaux d’Agriculture Durable pourraient permettre une adaptation souhaitable à nos enjeux spécifiques. En outre, ces plans devraient faciliter les échanges avec les pays tiers voisins.

Par ailleurs, certaines préconisations que nous avons pu proposer comme l’acheminement de produits frais en profitant des vols militaires qui sont amenés à faire escale dans les collectivités les plus petites et les plus isolées comme celles de Saint-Pierre et Miquelon, de Wallis et Futuna ou des archipels polynésiens, peuvent paraître baroques pour un regard métropolitain, mais pour les consommateurs de ces territoires, il s’agit de solutions concrètes qui tendent à répondre à certaines contraintes structurelles très marquées et spécifiques : l’isolement important, l’absence de desserte régulière en fret, l’impossibilité de produire localement par manque de terres agricoles disponibles, l’environnement régional qui ne permet pas de garantir un approvisionnement en produits frais aux normes sanitaires européennes.

Je profite de l’occasion qui m’est donnée ici pour rappeler l’importance de la desserte aérienne pour nos territoires. A Saint-Pierre et Miquelon, je souhaite que le Gouvernement engage une étude sur la faisabilité d’une ligne aérienne directe entre notre Archipel et l’Hexagone.

Plus généralement, en matière de distribution alimentaire, les outre-mer se caractérisent encore par un manque de concurrence à différents niveaux. Dans certaines collectivités ultramarines, les contrats d’exclusivité de long terme conclus entre les grandes marques nationales avec un importateur-grossiste local unique aboutissent à des rentes, à des abus sur les marges, et à une impossibilité pour les distributeurs de choisir leurs fournisseurs. Cela impacte négativement les prix et la qualité des produits. Le projet d’avis met en évidence avec pertinence ces problématiques, et souligne à raison la nécessité de pérenniser les outils spécifiques créés par la loi en 2012 tels que les boucliers qualité prix et d’attribuer aux Observatoires des Prix et des Marges et des Revenus, les moyens financiers adaptés à leur mission.

Enfin, alors que nos territoires sont marqués par des problématiques de santé particulières (diabète et obésité), nous tenons à rappeler au Gouvernement la nécessité que soit enfin pris l’arrêté interministériel visant à interdire des niveaux de sucres supérieurs à ceux pratiqués dans l’hexagone pour certains produits fabriqués localement (soda, produits laitiers, biscuits).

Les préconisations de ce projet d’avis sont de grande qualité, ainsi, le Groupe de l’Outre-Mer le votera.

Yannick CAMBRAY »

 

1...56789...34



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...