• Accueil
  • > Recherche : liste annick girardin

Résultat pour la recherche 'liste annick girardin'

Quand on veut monter aux arbres, il faut s’assurer d’avoir le caleçon propre !

La « polémique à outrance » semble être le nouveau leitmotiv du Président du Conseil territorial. Il faut dire que l’escouade de la propagande territoriale est au complet avec l’arrivée d’une nouvelle chargée de communication… oui, encore une… et toujours à nos/vos frais !

Depuis plusieurs mois maintenant, Stéphane Artano est déjà en campagne pour les « territoriales 2017 » !!!

Pas une journée ne passe, en effet, sans que les médias traditionnels ou numériques (blog, Facebook…) ne soient bombardés de « scuds » assassins envers (presque) tous ceux qui ont l’audace de « bouger » sans son accord sur l’Archipel !

Gonflé de haine envers ses adversaires politiques sur qui il ne cesse de vociférer dans des élans d’une grande violence verbale, l’irascibilité du Président du Conseil territorial vire quasiment à l’obsession quand il s’agit d’Annick Girardin, qu’il ne peut s’empêcher d’invectiver et d’accabler de tous les maux à chaque prestation médiatique ou publication, quel que soit le sujet traité, même ceux qui ne la concernent en rien.

Cette fois, ce sont les candidatures au poste de Conseiller Economique, Social et Environnemental qui exaspèrent notre Président.

Dans une missive (ou plutôt un missile) au vitriol intitulée « Une course à l’échalotte entre Annick Girardin et Karine Claireaux »  (en passant, elles ne courront pas plus vite en rajoutant un « t » à échalote !), le Président de la Collectivité se croit investi d’une « Haute autorité morale » pour critiquer le fait que la Gauche locale se diviserait en soutenant chacun son candidat… Oui il peut y avoir des divergences entre partis d’une même mouvance… et alors ?

Si l’amour rend aveugle, la haine rend amnésique, et peut être faut il rappeler à Stéphane Artano ses propres périodes de désamour avec son mentor, Gérard Grignon, alors Président de son propre parti, Archipel Demain !

Si dans son dernier « Mémo » Stéphane Artano qualifie de « brillant » Gérard Grignon lors de son intervention télévisée de juin sur la « Collectivité unique », rappelez-vous les règlements de comptes de mai 2012 entre Stéphane Artano (ex-suppléant du Député Grignon) et Gérard Grignon (Président fondateur d’Archipel Demain), suite au choix de Bernard Le Soavec « par un quarteron de petits caporaux » pour représenter le mouvement Archipel Demain aux élections législatives :

Pour mémoire, le Communiqué de Gérard Grignon du 30/05/2012 :

ARCHIPEL DEMAIN CHAMPION D’UNE SIDERANTE BOUFFONNERIE !

Les affiches du candidat usurpateur « dit » d’Archipel Demain aux élections législatives de juin ne manquent pas d’étonner les nombreux citoyens qui me contactent.

Candidat usurpateur et désigné en Assemblée Générale pré-organisée autant que désinformée par un quarteron de petits caporaux placés sous l’égide du secrétaire général du mouvement promu pour la circonstance directeur en chef des basses oeuvres et colleur d’affiches professionnel.

Ces affiches ne manquent pas d’étonner car :

  • Ce candidat n’est pas membre d’Archipel Demain
  • Ce candidat est de surcroît l’un des adversaires les plus virulents d’Archipel Demain de ces dernières années Allez comprendre !

En démocrate j’ai donc pris acte de la décision prise et en ai tiré les conséquences que tout président mis en minorité se doit de prendre.

Evident que je ne pouvais cautionner une telle mascarade et une telle négation des valeurs d’Archipel Demain, mouvement politique local que j’ai créé en Février 1985 et dont on piétine lamentablement l’éthique et les valeurs.

Pour cette raison, je publie aujourd’hui ma lettre de démission de Président et de membre du mouvement que le secrétaire général s’est bien gardé de transmettre aux membres d’Archipel Demain (c’est ce qu’on qualifie de dissimulation ou de recel « démocratique ») ainsi que le communiqué de presse transmis à RFO et Radio Atlantique.

Radio Atlantique n’en a pas fait état étant sous la coupe du Conseil Territorial. 30 ans de marche arrière Démocratique ! Archipel Demain est pourtant né de ce combat pour la liberté d’information et la DEMOCRATIE.

LA HONTE !
Gérard GRIGNON

Alors de grâce, Monsieur Artano, un peu de self-control, de modération et d’humilité dans vos déclarations tonitruantes, car il ne faut pas être sorti de Saint-Cyr pour en saisir la nature populiste, bassement politicienne et électoraliste… une technique bien connue au niveau national, une stratégie teintée de bleu marine… et nous ne faisons pas ici référence aux cartes du Plan de Prévention des Risques Littoraux.

Alors plutôt que de fatiguer tout le monde dans votre numéro de « mâle dominant », de passer votre temps à polémiquer tous azimuts, à semer la discorde, à diviser pour mieux régner… occupez-vous enfin de notre territoire et de ses habitants, dans l’intérêt général !

Où en êtes-vous du plan de bitumage ?

Où en êtes-vous du réseau de chaleur ?

Que faites-vous pour la pêche artisanale ?

…la liste est longue…

Victoire de François Hollande

Victoire de François Hollande dans Politique hollandeF3

Cap sur l’Avenir se félicite de la victoire de François HOLLANDE à la présidentielle 2012.
Cette élection ouvre de nouvelles perspectives pour la France, pour l’Europe, mais aussi pour Saint-Pierre-et-Miquelon.

Notre mouvement, qui s’est engagé résolument auprès du Parti Socialiste et du parti Radical de Gauche dans cette bataille pour le progrès, n’a pas ménagé ses efforts durant la campagne pour faire en sorte que les résultats soient à la hauteur des enjeux.
Cap sur l’Avenir remercie donc tous celles et ceux, aux rangs desquels ses propres militants, qui se sont effectivement mobilisés pour obtenir la large victoire de François HOLLANDE dans notre archipel.

Cap sur l’Avenir, ancré fortement à Gauche, continuera à œuvrer sans concession pour un progrès porteur d’un avenir meilleur, conforme aux valeurs que nous défendons, liées au droit à l’égalité, au droit à l’initiative et au droit au développement.

En cette année électorale importante, le mouvement s’engagera dans les législatives et soutiendra Annick GIRARDIN, la candidate sortante, soutenue également par le Parti Socialiste et le PRG, Présidente de notre mouvement.

Devoir de mémoire…

Comme l’a annoncé publiquement sa présidente, Annick Girardin, le mouvement Cap sur l’avenir prendra part aux prochaines élections Territoriales et présentera, conjointement avec le mouvement Ensemble pour construire, une liste d’ouverture et d’union.

Il est temps d’agir et de se rassembler, car Saint-Pierre-et-Miquelon traverse une crise sans précédent économiquement avec la fermeture des usines de pêche de Saint-Pierre, le pôle Miquelon qui peine à survivre, des infrastructures portuaires en déliquescence, des ports désespérément vides et plus généralement, un secteur privé qui connaît de grandes difficultés pour trouver des modèles économiques viables faute de perspectives sérieuses. Il n’y a guère que le secteur public qui se maintient tant bien que mal, mais on ne bâtit pas un avenir économique sur la fonction publique.

Comment en est-on arrivé là ?

Durant son mandat à la tête de la Collectivité, l’équipe d’Archipel Demain et le Président Artano ont fait des choix… des mauvais choix à propos desquels Cap sur l’avenir a pourtant à chaque fois émis des mises en garde et proposé des alternatives, que ce soit en matière de fiscalité, de desserte maritime en fret et en passagers, ou encore d’industrie de la pêche.

Si en tant que candidat sur une liste d’union le mouvement Cap sur l’avenir sera bien entendu force de proposition pour cette campagne des territoriales, en tant qu’unique opposition au Conseil territorial depuis 2006, Cap sur l’avenir a aussi un devoir de mémoire, car le contexte international et la rigueur nationale n’expliquent pas à eux seuls le marasme dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui.

Le 18 mars prochain, le Président Artano et son équipe d’Archipel Demain devront assumer leurs choix et les 6 dernières années qui ont démoli l’Archipel.

« Les faits du Prince… »

artanoinfo.jpg
Depuis son arrivée aux manettes de la Collectivité territoriale en 2006, Stéphane ARTANO nous a habitués à bien des dérapages, à bien des abus et tentatives d’intimidation de toutes sortes, dont voici quelques exemples parlants :

  • Au lendemain de son élection, le Président ARTANO a demandé par courrier électronique au Préfet de l’époque une mutation d’office du fonctionnaire Annick GIRARDIN pour des motifs totalement fallacieux. Belle façon pour un tout jeune élu de vouloir écarter une opposante politique ! La couleur était annoncée…
  • Toujours dans l’euphorie de sa victoire, et pour mieux asseoir son omnipotence, le Président ARTANO ordonne que les mairies de Saint-Pierre et de Miquelon soient exclues des négociations du contrat Etat/Région, alors que pour la première fois, cela était possible ! Cette décision, pour le moins maladroite, a privé les municipalités d’engagements financiers de l’Etat pour leurs propres projets ! Belle démonstration de solidarité et de responsabilité !
  • Fin 2007, le Président ARTANO organise au dernier étage de la Sodepar, en nocturne et à huis clos, sans convocation et sous la protection de la Gendarmerie, une séance du Conseil Territorial pour poursuivre celle qui avait été interrompue l’après-midi même, suite à la mobilisation de différents corps de métiers (dockers, marins journalistes, pilotes…) inquiets des choix du Président faits sans concertation, ou réclamant une simple augmentation de leurs indemnités. C’est la première fois dans l’histoire politique de l’Archipel que l’Assemblée territoriale se réunissait sous la protection des forces de l’ordre. Bel exemple de despotisme !
  • Depuis 2006, bien des présidents d’associations se sont vus taxés publiquement, pour certains de « pomme pourrie », pour d’autres de « manipulés politiques », dès lors qu’ils ont osé exprimer leur désaccord sur les choix du Président !
  • Suite à l’achat du « Cabestan », il n’a pas hésité à s’en prendre aux médias locaux (RFO, Echo des Caps) qui ont osé s’informer sur ce navire. Une équipe de RFO Paris s’est même vue interdire de filmer le nouveau navire de la Collectivité qui se trouvait à quai dans un port breton ! Même interdiction pour RFO SPM d’aller filmer l’intérieur du navire lors de son arrivée à St-Pierre, et encore moins de suivre sa longue immobilisation dans le port de St-Jean de Terre-Neuve pour réparation !
  • En 2009 il tente de museler les conseillers territoriaux de “Cap Sur l’Avenir” (seule opposition au sein de l’Assemblée Territoriale, il est bon de le rappeler ) en portant plainte pour diffamation, alors que ces derniers ne s’étaient contentés que de dénoncer des abus dans le dossier Seafood ! Bien évidemment, les frais d’avocats du Président restent à la charge de la Collectivité, donc des contribuables St-Pierrais et Miquelonnais !
  • Il se permet même envers les conseillers de “Cap Sur l’Avenir “des menaces à peine voilées en déclarant publiquement sur l’antenne de RFO qu’il espérait fortement que ces derniers “n’oseraient pas mettre leurs fesses” sur le Cabestan ! Son navire !

Et la liste n’est malheureusement pas exhaustive !

Aujourd’hui, pour une simple chronique caustique, diffusée lors d’une émission télé, et qui a déplu au Président, il décrète autoritairement une interdiction totale d’accès aux seuls journalistes de SPM Première dans les lieux publics dépendant de la Collectivité (Centre Culturel et Sportif, Patinoire, Maison des Loisirs, Musée-Archive…) ! Et pourquoi pas demain, SPM Seafood, le Comité Régional du Tourisme, la Maison de retraite ou la Place de l’église !

Cet énième débordement constitue, à notre sens, une menace directe contre la liberté d’expression !

Cette interdiction promulguée par Stéphane ARTANO envers SPM Première revient à refuser à la population le droit d’être informée de ce qui se passe dans les structures publiques que nous finançons par le biais de nos impôts ! Il faut qu’il comprenne que ces structures ne sont pas sa propriété privée !

Tout ça pour ça !

Avec la nomination du « nouveau » gouvernement Français, on peut affirmer sans se tromper que la continuité prime sur le changement.
Et comme l’écrit Laurent JOFFRIN dans le jounal « Libération », on constate au lendemain de ce remaniement ministériel que  » la montagne de communication accouche d’une souris politique ».
Les éditorialistes de la presse quotidienne française sont assez sévères en ce lundi matin. Certains écrivent « qu’après des mois d’hésitation, on a repris les mêmes en pire. Une mascarade ». D’autres dénoncent « la comédie du remaniement ministériel qui a usé les tréteaux depuis des mois » ou constatent, dépité, que « la surprise, c’est qu’il n’y en a pas » !
En ce qui concerne St Pierre et Miquelon, aucun changement puisque Madame Marie-Luce PENCHARD est reconduite dans ses fonctions de Ministre de l’Outre-Mer. Pour le suivi des dossiers en cours, et tout particulièrement celui des retraites, c’est certainement mieux ainsi.
Si l’on devait trouver un point positif dans ce remaniement ministériel c’est la nomination de Madame Michelle ALLIOT-MARIE au poste de Ministre des Affaires Etrangères. Cette gaulliste convaincue a déjà démontré à Annick GIRARDIN, tout l’intérêt qu’elle portait au dossier de l’extension de notre plateau continental. Gageons que les bonnes relations que le Député de l’Archipel a nouées avec Mme ALLIOT-MARIE seront un atout pour ce dossier primordial pour notre avenir.

Yannick CAMBRAY

123



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...