• Accueil
  • > Recherche : stéphane artano

Résultat pour la recherche 'stéphane artano'

Page 3 sur 11

Stéphane Artano, le héros

Il nous est apparu hier soir sur le plateau du 20h00 de SPM 1ère… toujours aussi respectueux et mesuré dans ses propos… le discours toujours aussi tolérant…
Il a tant fait pour l’Archipel depuis 2006 :
- Le succès du dossier Seafood, c’est lui ;
- Le choix judicieux du Cabestan, c’est lui ;
- La réussite du SYGED, c’est lui ;
- L’apaisement des relations entre les collectivités, c’est lui ;
- L’accès à plus de démocratie, c’est lui ;
- Le choix de faire payer les ferries par les gens de l’Archipel, pour qu’ils soient bien à nous et pour qu’on se les approprie mieux… c’est lui…
Il est celui sans qui l’Archipel tomberait sous le joug… il est notre sauveur, notre héros…

Stéphane Artano : le mensonge et la mauvaise foi comme ligne politique

pinocchiosaComme à son habitude, le Président Artano ne semble exister que par la polémique, quitte d’ailleurs à affirmer les mensonges les plus gros.

Dans sa dernière publication sur son blog, intitulée : « Traitement des déchets : Karine Claireaux favorable à une augmentation de la taxe d’ordure ménagère« , il reproche aux élus de Cap sur l’avenir au Conseil municipal de Saint-Pierre de ne pas avoir réagi à l’augmentation de la taxe sur les ordures ménagères évoquée par le Sénateur-Maire.

Monsieur Artano a la mémoire courte, ou plutôt sélective quand ça arrange sa stratégie politique, il suffit de lire l’article ci-dessous, publié sur notre blog en janvier 2015, au titre pourtant sans équivoque sur notre position sur la question :

« Les élus de Cap Sur l’Avenir votent contre le Budget Primitif 2015 de la Ville de Saint-Pierre et dénoncent l’augmentation vertigineuse de la Taxe sur les ordures ménagères de 50 % !« 

Sur nos îles venteuses, évitez de cracher « vent d’bout », Monsieur le Président, car ça revient généralement très vite dans la figure !

Quand on veut monter aux arbres, il faut s’assurer d’avoir le caleçon propre !

La « polémique à outrance » semble être le nouveau leitmotiv du Président du Conseil territorial. Il faut dire que l’escouade de la propagande territoriale est au complet avec l’arrivée d’une nouvelle chargée de communication… oui, encore une… et toujours à nos/vos frais !

Depuis plusieurs mois maintenant, Stéphane Artano est déjà en campagne pour les « territoriales 2017 » !!!

Pas une journée ne passe, en effet, sans que les médias traditionnels ou numériques (blog, Facebook…) ne soient bombardés de « scuds » assassins envers (presque) tous ceux qui ont l’audace de « bouger » sans son accord sur l’Archipel !

Gonflé de haine envers ses adversaires politiques sur qui il ne cesse de vociférer dans des élans d’une grande violence verbale, l’irascibilité du Président du Conseil territorial vire quasiment à l’obsession quand il s’agit d’Annick Girardin, qu’il ne peut s’empêcher d’invectiver et d’accabler de tous les maux à chaque prestation médiatique ou publication, quel que soit le sujet traité, même ceux qui ne la concernent en rien.

Cette fois, ce sont les candidatures au poste de Conseiller Economique, Social et Environnemental qui exaspèrent notre Président.

Dans une missive (ou plutôt un missile) au vitriol intitulée « Une course à l’échalotte entre Annick Girardin et Karine Claireaux »  (en passant, elles ne courront pas plus vite en rajoutant un « t » à échalote !), le Président de la Collectivité se croit investi d’une « Haute autorité morale » pour critiquer le fait que la Gauche locale se diviserait en soutenant chacun son candidat… Oui il peut y avoir des divergences entre partis d’une même mouvance… et alors ?

Si l’amour rend aveugle, la haine rend amnésique, et peut être faut il rappeler à Stéphane Artano ses propres périodes de désamour avec son mentor, Gérard Grignon, alors Président de son propre parti, Archipel Demain !

Si dans son dernier « Mémo » Stéphane Artano qualifie de « brillant » Gérard Grignon lors de son intervention télévisée de juin sur la « Collectivité unique », rappelez-vous les règlements de comptes de mai 2012 entre Stéphane Artano (ex-suppléant du Député Grignon) et Gérard Grignon (Président fondateur d’Archipel Demain), suite au choix de Bernard Le Soavec « par un quarteron de petits caporaux » pour représenter le mouvement Archipel Demain aux élections législatives :

Pour mémoire, le Communiqué de Gérard Grignon du 30/05/2012 :

ARCHIPEL DEMAIN CHAMPION D’UNE SIDERANTE BOUFFONNERIE !

Les affiches du candidat usurpateur « dit » d’Archipel Demain aux élections législatives de juin ne manquent pas d’étonner les nombreux citoyens qui me contactent.

Candidat usurpateur et désigné en Assemblée Générale pré-organisée autant que désinformée par un quarteron de petits caporaux placés sous l’égide du secrétaire général du mouvement promu pour la circonstance directeur en chef des basses oeuvres et colleur d’affiches professionnel.

Ces affiches ne manquent pas d’étonner car :

  • Ce candidat n’est pas membre d’Archipel Demain
  • Ce candidat est de surcroît l’un des adversaires les plus virulents d’Archipel Demain de ces dernières années Allez comprendre !

En démocrate j’ai donc pris acte de la décision prise et en ai tiré les conséquences que tout président mis en minorité se doit de prendre.

Evident que je ne pouvais cautionner une telle mascarade et une telle négation des valeurs d’Archipel Demain, mouvement politique local que j’ai créé en Février 1985 et dont on piétine lamentablement l’éthique et les valeurs.

Pour cette raison, je publie aujourd’hui ma lettre de démission de Président et de membre du mouvement que le secrétaire général s’est bien gardé de transmettre aux membres d’Archipel Demain (c’est ce qu’on qualifie de dissimulation ou de recel « démocratique ») ainsi que le communiqué de presse transmis à RFO et Radio Atlantique.

Radio Atlantique n’en a pas fait état étant sous la coupe du Conseil Territorial. 30 ans de marche arrière Démocratique ! Archipel Demain est pourtant né de ce combat pour la liberté d’information et la DEMOCRATIE.

LA HONTE !
Gérard GRIGNON

Alors de grâce, Monsieur Artano, un peu de self-control, de modération et d’humilité dans vos déclarations tonitruantes, car il ne faut pas être sorti de Saint-Cyr pour en saisir la nature populiste, bassement politicienne et électoraliste… une technique bien connue au niveau national, une stratégie teintée de bleu marine… et nous ne faisons pas ici référence aux cartes du Plan de Prévention des Risques Littoraux.

Alors plutôt que de fatiguer tout le monde dans votre numéro de « mâle dominant », de passer votre temps à polémiquer tous azimuts, à semer la discorde, à diviser pour mieux régner… occupez-vous enfin de notre territoire et de ses habitants, dans l’intérêt général !

Où en êtes-vous du plan de bitumage ?

Où en êtes-vous du réseau de chaleur ?

Que faites-vous pour la pêche artisanale ?

…la liste est longue…

Plan de prévention des risques littoraux : retour sur l’intervention radio d’Annick Girardin

Le dérèglement climatique et les conséquences sur la montée possible des eaux à horizon 2050 dans l’Archipel : Annick Girardin s’est exprimée sur les ondes radio de SPM 1ère ce vendredi 4 septembre :

  • L’intervention d’Annick Girardin :

Pour Cap sur l’avenir, il est atterrant de constater l’irresponsabilité du Président du Conseil territorial qui abandonne lâchement les mairies face aux interrogations et au désarroi de certains de leurs administrés et se défausse au JT de SPM 1ère en accablant de tous les maux (comme à l’accoutumée) à des fins bassement politiciennes Annick Girardin.

Spectacle navrant du responsable de la Collectivité, de qui nous aurions pu attendre qu’il prenne le problème à bras le corps, puisque c’est bien à lui qu’incombent localement les compétences en matière d’urbanisme.

Stéphane Artano qui se défile pour ne pas assister à la réunion publique du mardi 15 septembre que propose le Préfet à Miquelon, annonçant la tenue ce même jour d’une séance officielle du Conseil territorial qui tombe soudain fort à propos.

Ceci étant, il nous vient de Miquelon que le Préfet aurait proposé au Président Artano d’avancer la réunion publique au lundi 14 septembre afin que celui-ci puisse assister à la réunion publique et présider sa séance officielle le lendemain. Une proposition que le Président de la Collectivité aurait déclinée… comme quoi, malgré sa touchante déclaration au JT d’SPM 1ère, Stéphane Artano n’aime peut-être pas Miquelon autant que ça…

Mission d’assistance générale à la passation du contrat de délégation de service public pour la desserte maritime en fret de l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon

IMG_0581
Jeudi 23 juillet, les élus de Cap sur l’Avenir Annick Girardin, Stéphane Claireaux, Yannick Cambray et Maïté Légasse recevaient Nicolas Gohel de la société de conseils Advisory Services, en charge de la mise en oeuvre pour le compte de l’Etat d’un appel d’offre pour la délégation de service public de la desserte maritime en fret de l’Archipel.

Forts d’un travail de plusieurs années sur le sujet, les élus de Cap sur l’Avenir ont étayé leurs propos de leurs notes et travaux élaborés sur la question depuis 2004.

Ils ont ainsi renouvelé leur vision de la DSP et insisté à nouveau sur les préalables incontournables que sont :

  • La nécessité de doter notre Archipel d’un véritable service public de la desserte maritime dont la gestion pourrait être confiée à un GIP (Groupement d’Intérêt Public) ou une SEM (Société d’Economie Mixte), seule solution à leurs yeux pour que notre Archipel dispose d’une desserte fiable, viable et pérenne ;
  • La pertinence d’envisager la desserte de SPM de façon globale, via Halifax, mais en incluant aussi celle de Miquelon et celle de Terre-Neuve. Rappelons à ce propos que c’était l’objectif en 2009 de la pétition organisée par Cap sur l’Avenir, signée par plus de 1200 Saint-Pierrais et Miquelonnais, mais que le Président de la Collectivité Stéphane Artano, avait alors royalement ignorée, avec mépris… que de temps perdu… ;
  • Les importateurs locaux ne devraient pas gérer la desserte maritime en fret afin d’éviter toute confusion ou suspicion ;
  • La simplification de la grille tarifaire est pertinente, mais ne doit pas impacter les prix : la contribution des Saint-Pierrais et Miquelonnais doit être identique à celle d’aujourd’hui.

Les élus de Cap Sur l’Avenir ont souligné la nécessité de tenir compte dans l’élaboration de cette nouvelle Délégation de Service Public (DSP) du projet « ferries » de la Collectivité Territoriale et de celui de Hub Maritime de la société NTAC (projet plus connu sous le nom de « Grand Port »). En effet, si ces projets se concrétisent, ils impacteront de manière significative la desserte maritime de notre Archipel. Cette nouvelle DSP ne peut donc être que « transitoire » et ne permettra sans doute pas d’ouvrir ce marché à beaucoup de compétiteurs, d’autant que le calendrier fixé par l’administration pour le déroulement cet appel d’offre est très serré.

12345...11



DORDOGNE |
GENERATION ECOLOGIE VITROLLES |
Déclarations -A-tamourthiw |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Françafrique a du coeur
| les illusions perdues
| "Un homme qui crie n'est pa...